Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice - Au coeur du monde
Audio fil du mardi 23 avril 2019

Des entreprises privées à la rescousse des ports glacés?

Publié le

Le crabier Cindy Maxime, brisant les glaces, mardi, à Shippagan
Le crabier Cindy Maxime, brisant les glaces, mardi, à Shippagan   Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

La présence de glaces dans les ports du Nouveau-Brunswick retarde le début de la pêche au crabe des neiges en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Le brise-glace de la Garde côtière canadienne était très demandé ces derniers jours en raison des inondations, ce qui a eu un effet sur les opérations de déglaçage. Les crabiers acadiens croient qu'une entreprise privée sera nécessaire au cours des prochaines années pour permettre le départ des pêcheurs plus tôt en avril.

Les crabiers gaspésiens et madelinots auraient bien aimé partir avant leurs voisins acadiens, mais la demande a été refusée par Ottawa. Un mal pour un bien, selon le président de l’Association des crabiers acadiens, Joël Gionest, qui considère qu’il est mieux pour tous les pêcheurs de partir à la même date. Il est tellement arrivé d’accidents d’individu qui risquait sa vie pour aller en pêche parce que son voisin y allait, qu’on a dit on va mettre une date, rappelle-t-il.

Tout le monde sort en même temps par beau temps parce qu’on pêche dans la même zone, on gère le même stock, on partage les coûts, on pêche sur les mêmes territoires. Pour nous, c’est clair que la saison devrait ouvrir pour tout le monde en même temps.

Joel Gionest, Association des crabiers acadiens

Selon le président, il faudrait trouver de nouvelles options pour déglacer les ports puisqu’il y a seulement un aéroglisseur qui dessert l’est. Le recours à des compagnies privées pourrait permettre d’ouvrir la pêche plus tôt. On y a pensé l’an passé, mais la Garde côtière nous a promis qu’ils feraient des efforts. Ils ont fait des efforts, mais ce n’est pas suffisant, croit-il.

[La Garde côtière] n’a pas les ressources nécessaires pour permettre une pêche hâtive. Il faudrait s’asseoir après la pêche et penser à une solution [… ] C’est possible, des compagnies privées ont des remorqueurs très puissants.

Joel Gionest, Association des crabiers acadiens

Il faut s’assurer qu’à partir du 5 ou 10 avril qu’il y ait un remorqueur ou un brise-glace privé qui vient ouvrir les ports de la péninsule pour permettre la sortie de tout le monde en même temps à la bonne date, soutient le président de l’Association des crabiers acadiens.

Une ouverture d’ici la fin de la semaine

Pour l’instant, le port de Caraquet est dégagé. C’est le port de Shippagan qui est encore rempli de glace et les forts vents n’aident pas la cause. Joël Gionest croit cependant que la pêche pourrait débuter d’ici la fin de la semaine.

En raison des mesures de protection pour les baleines noires, une zone sera fermée à la pêche dès le 28 avril. On aurait vraiment aimé aller en mer avant la fermeture de la zone statistique pour nous permettre de pêcher dans cette zone, malheureusement, je pense que ça ne se produira pas encore cette année, mentionne-t-il.

Chargement en cours