Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice - Au coeur du monde
Audio fil du mercredi 17 avril 2019

Traverse Cap-aux-Meules-Souris : Garneau attendu aux Îles-de-la-Madeleine

Publié le

Le CTMA Madeleine, qui assure la liaison entre les îles et l'Île-du-Prince-Édouard
Le CTMA Madeleine, qui assure la liaison entre les îles et l'Île-du-Prince-Édouard   Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

La Chambre de commerce des Îles-de-la-Madeleine salue la décision d'Ottawa de remplacer le Madeleine par un navire neuf et de ne pas procéder par appel d'offres pour le contrat de la desserte.

Un texte d’Élise Thivierge d’après l’entrevue réalisée par Maude Rivard.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a confirmé ces informations lors de son passage à Matane mardi. Le président de la Chambre de commerce des Îles, Marius Arseneault, se réjouit de cette annonce. Dès les instants où on a senti le danger, que le gouvernement voulait aller en appel d’offres et qu’on perde notre gouvernance locale, il s’est mis un mouvement en place, rappelle-t-il.

On a donné l’heure juste au gouvernement fédéral. Il n’était pas question qu’on touche à notre fleuron madelinot!

Marius Arseneault, Chambre de commerce des Îles

Selon le président, ce front commun composé d’élus, de la chambre de commerce et d’organismes locaux a surpris le gouvernement. On est insulaire, on connaît nos besoins et nos particularités. On voyait mal que quelqu’un vienne enlever cette traverse aux Madelinots, soutient-il.

Un nouveau bateau, ça presse

Cette annonce le réjouit, mais il reste toutefois sur ses gardes. Le délai de livraison est un enjeu très important pour la communauté. Selon Marius Arseneault, le temps commence à presser en raison de l’état du Madeleine. Il rapporte que la cale sèche de cet hiver a été prolongée de plusieurs semaines.

C’est un bateau qui a beaucoup d’années derrière la cravate, mais l’expertise des employés de la CTMA fait que chaque année, nous, les commerçants, on dort tranquille. Deux fois par jour, le bateau va nous amener nos touristes et nos approvisionnements, raconte-t-il.

On sait que la CTMA a l’expertise de faire des miracles, mais on sait qu’un jour la réalité va nous frapper et j’espère que ça ne nous frappera pas en plein cœur du mois de juillet, de nous annoncer que le bateau a des problèmes. Ce serait catastrophique.

Marius Arseneault, Chambre de commerce des Îles

Le ministre des transports, Marc Garneau, donnera plus de détails au cours des prochaines semaines.

Chargement en cours