Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice - Au coeur du monde
Audio fil du mardi 19 février 2019

Des robots matapédiens au secours des entreprises en besoin de main-d’oeuvre

Publié le

Le fondateur de l'entreprise, Bernard D’Amours, devant les nouveaux locaux et un projet de robot en montage dans l’atelier.
Le fondateur de l'entreprise, Bernard D’Amours, devant les nouveaux locaux et un projet de robot en montage dans l’atelier.   Photo : Courtoisie Automatisation D'Amours

Automatisation D'Amours, située à Sayabec, est en importante croissance. L'entreprise, qui se spécialise dans l'automatisation industrielle et la robotique, a investi près d'un million de dollars dans la dernière année pour doubler sa capacité de production.

Un texte d’Élise Thivierge d’après l’entrevue de Maude Rivard.

Automatisation D’Amours a reçu un prêt remboursable de 380 000 $ d'Ottawa pour ce projet. On a agrandi nos locaux et acheté des équipements pour favoriser la croissance de notre volet robotique, explique le chargé de projet robotique et copropriétaire, Francis D’Amours. Les travaux d’agrandissement ont été réalisés au cours des derniers mois. Un pont roulant a aussi été installé et des robots munis de caméra ont été achetés.

On pourrait tripler, mais c’est la main-d’œuvre qui va nous limiter. Je fais attention de ne pas aller vendre un peu trop parce que sinon on ne sera pas capable de fournir.

Francis D'Amours, Automatisation D'Amours

On voyait que dans le futur il va y avoir beaucoup plus de demandes pour ce genre de produits avec la pénurie de main-d’œuvre.

Un projet de robotique réalisé par l'entreprise Automatisation D'Amours à Sayabec.
Un projet de robotique réalisé par l'entreprise Automatisation D'Amours à Sayabec.   Photo : Courtoisie Automatisation D'Amours

Parmi leur récent projet, l’entreprise a notamment conçu des robots de palettisation pour Les Cuisines Gaspésiennes et Agropur. La palettisation, que ce soit dans l’alimentaire ou dans le bois, c’est intéressant pour ces domaines, mentionne Francis D’Amours.

Selon le chargé de projet, les conceptions en acier inoxydable et sur mesure pour les clients permettent à l’entreprise de se démarquer. C’est comme une maison, il n’y a pas beaucoup de produit catalogue. On s’adapte vraiment au besoin du client que ce soit des boites à palettiser, des sacs, des pots…

Des robots qui ne volent pas d’emplois

Francis D’Amours rapporte que la pénurie de main-d’œuvre est une grande préoccupation chez leurs clients. Il est catégorique : les robots ne volent pas d’emplois. J’entends souvent quand je me promène dans les usines que les employés ont peur que les robots volent leur job. Je veux vous rassurer qu’il n’y a pas un projet dans la région qui a fait perdre un emploi, soutient-il.

Souvent on remplace des postes qui sont vacants ou encore les personnes qui travaillaient à faire ce que le robot va faire sont relocalisées dans l’entreprise.

Francis D'Amours, Automatisation D'Amours

L’emploi de la personne change un peu, mais elle est certaine de ne pas attraper de tendinite grâce à l’arrivée du robot, conclut-il.

Automatisation D’Amours embauche une quinzaine d’employés.

Chargement en cours