Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice - Au coeur du monde
Audio fil du mardi 15 janvier 2019

Une nouvelle usine pour le Marché Blais de Chandler

Publié le

L'usine de transformation de la Poissonnerie Marché Blais est située dans le parc industriel.
L'usine de transformation de la Poissonnerie Marché Blais est située dans le parc industriel.   Photo : Crédit Poissonnerie Marché Blais

Les travaux de construction de l'usine de transformation de la Poissonnerie Marché Blais à Chandler vont bon train. Un incendie avait complètement détruit le bâtiment qui était adjacent à la poissonnerie, en avril dernier. La nouvelle usine, plus moderne et plus grande, est maintenant située dans le parc industriel.

Un texte d’Élise Thivierge d’après l’entrevue réalisée par Maude Rivard.

Pour les propriétaires, la reconstruction de l’usine de transformation était la seule option. Ils ont fait appel à Merinov, le Centre d'innovation de l'aquaculture et des pêches du Québec, et à d’autres spécialistes pour les aider dans leur projet. [Merinov] s’occupe des approbations pour les permis avec l’environnement, raconte le copropriétaire Alexandre Giroux. Nos petits défauts, on les a améliorés avec les ingénieurs.

Tous les petits points qu’on avait à modifier, c’est fait. Alors on est bon pour faire encore on bon bout avec cette usine-là.

Alexandre Giroux, copropriétaire

On a plus grande superficie de travail, l’usine est plus grande, on a plus d’espace de stockage de produits finis. Ça veut dire qu’on va avoir moins de camions dans la cour et que tout va se passer à l’intérieur de l’usine, raconte Alexandre Giroux.

Pas question de robotiser le travail

L'usine devrait ouvrir ses portes en avril 2019.
L'usine devrait ouvrir ses portes en avril 2019.   Photo : Crédit Poissonnerie Marché Blais

L’usine, qui transforme en priorité le crabe, le homard et le turbot, sera dotée d’équipements plus modernes. Ces équipements ne viendront pas remplacer la soixantaine d’employés nécessaires à la production.

Il n’y a rien de mieux qu’une main-d’œuvre humaine. Si on robotise, ça veut dire qu’on va prendre moins d’employés.

Alexandre Giroux, copropriétaire

L’agrandissement de l’usine pourrait permettre une augmentation de la production de 10 à 15 %. Tous les anciens employés ont encore leur place et on va peut-être bien en engager une dizaine de plus, soutient le copropriétaire.

Un projet de plusieurs millions de dollars

Sans vouloir s’avancer sur un montant, Alexandre Giroux mentionne que le projet est évalué à plusieurs millions de dollars. Les propriétaires avaient estimé à 1,5 million de dollars les pertes lors de l’incendie et la reconstruction en coûtera beaucoup plus. On ne bâtit pas comme on bâtissait en 1970, ce ne sont plus les mêmes normes, explique-t-il.

L’usine de transformation devrait être prête pour la prochaine saison de pêche en avril. Tout va bien, l’équipement commence à rentrer, le bâtiment est monté et des ouvriers y travaillent tous les jours, conclut Alexandre Giroux.

Chargement en cours