•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au coeur du monde

Avec Kim Bergeron

En semaine de 15 h à 18 h

L'accessibilité à l'information pour les sourds en temps de crise

Rattrapage du mercredi 1 avril 2020
Une femme utilisant le langage des signes.

Au Québec, la langue des signes québécoise (LSQ) et la langue des signes américaine (ASL) sont celles les plus utilisées

Photo : iStock / Jovanmandic

Comment peut-on améliorer l'accessibilité aux communications d'urgence pour la communauté sourde ? Entretien avec la professeure de communication sociale et politique à l'Université du Québec à Montréal, Véronique Leduc.

L'Association québécoise des interprètes en langue des signes (AQILS) a demandé en mars dernier qu'on ait recours aux services d'interprétation pour toutes les annonces publiques pendant la crise de la COVID-19. Au début de la crise, l'information n'était pas du tout accessible aux personnes sourdes et malentendantes, ce qui a créé énormément de frustration, affirme Véronique Leduc. Si vous regardez les nouvelles en ce moment, on va voir l'interprète une partie, mais aussitôt qu'il y a un montage et qu'on met une voix off, les personnes sourdes perdent l'information. Parfois aussi, le sous-titrage embarque sur les interprètes, ajoute-t-elle.

En ce moment, la qualité de l'accessibilité est vraiment problématique.

Véronique Leduc, professeure au département de communication de l'UQAM
Véro Leduc esquisse un sourire.

Véro Leduc, professeure au département de communication sociale et publique de l'UQAM

Photo : Radio-Canada / Thomas Lafontaine

Ça fait plus de trente ans que la communauté sourde fait des démarches pour l'accessibilité à l'information. Donc ce n'est pas vrai qu'on n'est pas au courant de ce besoin, dit Mme Leduc. Par contre, la crise a permis de donner un petit coup d'accélérateur, pour faire bouger les choses un peu plus rapidement que par le passé, précise-t-elle.

Adrianne Gauvin-Sasseville s'est entretenue avec Véronique Leduc.

La traduction en langue des signes québécoise :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !