•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Être déneigeur dans l'Est-du-Québec

Au coeur du monde

Avec Kim Bergeron

En semaine de 15 h à 17 h 30

Être déneigeur dans l'Est-du-Québec

Rattrapage du jeudi 12 décembre 2019
Un homme prend la pose devant un camion de déneigement.

Pierre Boulay, opérateur de machinerie

Photo : Radio-Canada / Adrianne Gauvin-Sasseville

Pierre Boulay est responsable du déneigement depuis plus de trente ans à Matane. Adrianne Gauvin-Sasseville est allée déneiger les routes de Saint-Luc-de-Matane à ses côtés, « le royaume de la tempête », selon M. Boulay !

L'opérateur de machinerie invite les citoyens à réduire leur vitesse lorsqu'ils croisent un véhicule de déneigement. La visibilité est souvent réduite et les camions ont plusieurs angles morts. Tu peux y passer des nuits à ne rien voir! Ça prend des bons nerfs. Les gens doivent réduire leur vitesse, être patients, parce qu'on est limité à bord par la visibilité, dit-il.

Une déneigeuse sur la route 132, en pleine tempête

Une déneigeuse pendant une tempête

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Son métier, il l'a appris sur le tas, explique M. Boulay. Quand j’ai commencé, l’entrepreneur m’avait dit Pierre tu t’en vas avec [la déneigeuse], fait attention et garde ça entre les deux fossets. J’ai compris ce qu’il voulait dire!, raconte l'homme de 60 ans.

Depuis 32 ans, j’ai passé plus de Noëls dans le camion, que j’en ai passé en famille!

Pierre Boulay, opérateur de machinerie

On commence à 4h du matin et on va virer jusqu’à 5h le soir des fois. Quand tu ne vois rien et que tu es dans les tempêtes, c’est un stress non-stop. Surtout quand t’arrives au bout de la semaine et que la tempête n’a pas lâché de la semaine, ajoute-t-il.

À lire aussi : Attention aux angles morts des chasse-neiges

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !