•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>La follaine</em>, le projet d’une accro de la laine

Au coeur du monde

Avec Kim Bergeron

En semaine de 15 h à 17 h 30

La follaine, le projet d’une accro de la laine

Audio fil du lundi 4 novembre 2019
Photo des bobines de laine colorées

De la laine colorée.

Photo : Radio-Canada / Christelle D'Amours

Sara Parent n'a que 26 ans. À la maison, les bobines de laine s'empilent dans les paniers. La jeune femme originaire de Québec s'est installée à Matane il y a deux ans et a lancé son projet, La follaine, sur les médias sociaux. Un lieu pour faire part de ses créations et de ses achats compulsifs!

Après un an [à Matane], j'ai commencé à être démoralisée. Y avait quelque chose qui clochait. Ça faisait deux ans que je n'avais pas envie de tricoter, de ne rien faire. J'ai recommencé à vouloir faire quelque chose de mes mains, c'est ça qui me manquait, dit Sara Parent, technicienne en loisirs au centre d’hébergement et de soins de longue durée à Matane.

Pour moi, c'est une thérapie occupationnelle. Si je ne le fais pas, je m'ennuie et je tourne en rond.

Sara Parent, La follaine

Adrianne Gauvin-Sasseville est allée à la rencontre de cette passionnée de la laine pour parler de son intégration dans la région et de tricot.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !