•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au coeur du monde

Avec Kim Bergeron

En semaine de 15 h à 17 h 30

À la découverte de la langue Micmaque

...

Photo : Radio-Canada / sophie Leclerc

Depuis les années 1960, l'utilisation de la langue micmaque a périclité dans les réserves autochtones de la Gaspésie. Bien que les statistiques soient alarmantes, les communautés de Gesgapegiag et de Listuguj, dans la Baie-des-Chaleurs, se relèvent les manches pour se réapproprier la langue de leurs ancêtres.

Liste des sujets

Sujets de 1 à 5 sur 5
  • La langue micmaque en péril en Gaspésie

    Selon un sondage non officiel, à peine 19 % des résidents de la réserve de Listuguj maîtrisent le micmac. Pire encore, 36 personnes seulement la transmettent, dans cette communauté de 4000 membres. À Gesgapegiag, le recensement de 2016 indique que 24 % des résidents ont le micmac comme langue maternelle. Le constat est sans équivoque : la langue micmaque est en péril en Gaspésie.

  • Langue micmaque : les causes d'un déclin rapide

    « Mon frère qui est né en 1961 ne parle pas en micmac, alors que mon frère qui est né en 1959 a une bonne maîtrise de la langue, explique Joe Wilmot, coordonnateur des ressources linguistiques à Listuguj. En un an et demi ou deux ans, tout a changé. » L'histoire familiale de Joe Wilmot résume bien les changements linguistiques qu'ont vécus les Micmacs de la Baie-des-Chaleurs.

  • Des programmes d'éducation en micmac de plus en plus efficaces à Listuguj

    Cette année, 67 élèves de l'école Alaqsite'w Gitpu de Listuguj, vont à l'école en micmac. L'éducation dans la langue ancestrale est offerte de la prématernelle à la 4e année. Depuis l'an passé, ces classes ont même été regroupées à l'extérieur des murs de l'école pour diminuer l'exposition à l'anglais et favoriser un apprentissage 100% micmac.

  • Retourner sur les bancs d'école pour apprendre le micmac

    Plusieurs adultes font un retour en classe à Gesgapegiag et Listuguj pour se réapproprier la langue de leurs ancêtres. Un programme d'immersion micmaque de 800 heures est maintenant offert à Listuguj, alors qu'à Gesgapegiag, les adultes peuvent assister à deux cours du soir par semaine.

  • Madeleine Metallic : une jeune leader micmaque de Listuguj

    À 26 ans, Madeleine Metallic est déjà l'une des figures de proue de la sauvegarde du micmac. En plus d'enseigner la langue à l'école Aleqsite'w Gitpu de Listuguj, elle a mis sur pied un cours de leadership pour éveiller la fierté autochtone chez les adolescents.

Vous aimerez aussi