•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Tango</em>, voyager d'une rencontre à l'autre

À échelle humaine

Avec Isabelle Ménard

Samedi de 7 h à 11 h

Tango, voyager d'une rencontre à l'autre

Couverture du livre «Tango», de Daniel Castillo Durante.

L'auteur Daniel Castillo Durante propose de voyager au Canada, en Europe et en Amérique latine avec son recueil de nouvelles.

Photo : Capture d'écran Éditions L'Interligne

Voyager d'une rencontre à l'autre, voilà ce que propose l'essayiste et romancier Daniel Castillo dans Tango, son plus récent ouvrage publié à l'Interligne. L'auteur partage de courtes histoires inspirées du quotidien qui se déroulent en Europe, au Canada et en Amérique latine.

Grand voyageur, le néo-canadien d’origine argentine, a d’ailleurs visité tous les lieux où se déroulent ses microfictions.

Nous vivons dans un monde, où on est à Ottawa, on est à Montréal en même temps, mais on peut aussi être à San Miguel de Allende, à Oaxaca, à Lima, à La Paz ou à Montevideo. Pourquoi? Parce qu’on ne vit plus l’espace de la même façon qu'au 20e siècle.

Daniel Castillo Durante

Daniel Castillo Durante a donc tenté de reproduire, ces petits moments où l’on capte avec une indiscrétion bien involontaire, des bribes de discussions chez de parfaits inconnus.

En tant qu’étranger, en tant que voyageur [...], souvent il y a des personnages bien plus intéressants que l'écrivain que je suis, qui vont me raconter des choses qu’ils n’ont pas eu le courage de raconter à leur environnement immédiat.

Daniel Castillo Durante

L’auteur complète donc ces histoires un peu trouées. Il explique que dans une conversation, il y a beaucoup d’ellipses, beaucoup de non-dits. Moi, ce sont ces trous-là qui m’intéressent.

Cette mosaïque de petites histoires révèle alors le réel, l’authentique des personnages et des lieux, où elles se déroulent. Une autre preuve que l’infiniment intime est souvent synonyme d’universel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi