•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À échelle humaine

Avec Isabelle Ménard

Samedi de 7 h à 11 h

Toronto contre Montréal : un blogueur français ravive la rivalité

Un homme sourit sur un terasse du centre-ville de Toronto qui surpombe des gratte-ciels.

Le blogueur Florent Perret devant le centre-ville de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Florent Perret

Florent Perret, l'auteur derrière le blogue pour les voyageurs français Fizzy Travellers (Nouvelle fenêtre) dégaine sa plume au service de la Ville Reine.

Le titre est accrocheur : Pourquoi l'Ontario (et surtout Toronto) est mieux que le Québec. (Nouvelle fenêtre)

Je m’attendais à ce que certains avis soient un peu poignants, un peu acides. Mais bon, ce n’est pas grave, c’est le jeu, remarque-t-il sur la réaction que son article a générée en ligne.

Le jeune Français s’est installé à Toronto il y a près d'un an parce qu’il voulait s’offrir une immersion complète dans la réalité canadienne. Il a choisi la ville pour l’accès à l’emploi et la diversité culturelle. Il a retrouvé cette dernière dans les réunions de son milieu de travail à la Banque CIBC : On est une trentaine et il y en que deux qui sont Canadiens.

Et cette diversité a aidé à son intégration selon l’ingénieur de formation : Tout le monde a un accent, c’est génial. Il n’y a pas un accent pur canadien.

Par contre, en plus de le séparer de sa famille, en France, la pandémie a aussi ralenti son objectif de devenir bilingue : À cause du problème du confinement, je ne vois plus mes collègues, je ne parle plus en anglais qu’à travers un écran. [...] Oui, je suis, on va dire "fluent" en anglais, mais avec un bon accent bien prononcé.

Son article explore, sur un ton léger, les différences entre Toronto et Montréal. Il admet rapidement en entrevue s’être trompé sur quelques points soulevés, dont celui des chalets qui seraient plus faciles à trouver autour de la capitale ontarienne. Je me suis fait trucider sur ce point, dit-il en souriant.

Susciter une discussion était son objectif avoué.C’était pour piquer au vif les gens qui habitent déjà ici, précise-t-il. Et surtout aider les voyageurs français à naviguer la vie canadienne, à travers son blogue.

La grande question c’est, chaque fois, est-ce qu’on choisit Montréal ou Toronto. [...] Comme il n’y a jamais de post qui glorifie Toronto, j’ai dit : "Ben voilà, on va rentrer dans le tas".

Florent Perret

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi