•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À échelle humaine

Avec Isabelle Ménard

Samedi de 7 h à 11 h

Première saison du radio-théâtre Voies/x ouvertes

« Voies/x ouvertes », une série audio d’ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE.

« Voies/x ouvertes », une série audio d’ICI RADIO-CANADA PREMIÈRE

Photo : Radio-Canada

ICI Ontario est fière de s'associer au Théâtre du Nouvel-Ontario et au Théâtre français de Toronto pour proposer à ses auditeurs cette série audio créative.

Pour la première saison de Voies/x ouvertes, le dramaturge Michel Ouellette propose sa pièce inédite, Sombre divan.

D'ailleurs, les auditeurs sont encouragés à faire parvenir leurs commentaires auprès de l'émission et des créateurs de la pièce, ce qui pourrait inspirer les épisodes suivants.

Synopsis

Sombre divan, c’est l’histoire de trois jeunes adultes : Zac, Beckie et Cass. Zac et Beckie forment un couple de jeunes professionnels ambitieux. Cass est la « couchsurfeuse » bohémienne qui apparaît et disparaît dans leurs vies, apportant avec elle des récits de ses voyages. L’histoire est racontée dans le désordre et commence par la fin tragique de Cass. Elle a été trouvée morte dans un ruisseau. Zac et Beckie doivent composer avec sa disparition, recomposer le puzzle de la vie et de la mort mystérieuse de Cass.

Les personnages de Zac, Beckie et Cass sont interprétés par Antoine Côté Legault, Elsa Simbagoye et Chloé Thériault. La mise en scène est signée par Dillon Orr. Les capsules sont réalisées par Michel Laforge qui signe également la conception sonore du projet.

Un nouvel épisode de cette pièce de radio-théâtre sera diffusé chaque semaine à l'émission À échelle humaine, jusqu'au 5 décembre. La deuxième saison suivra cet hiver avec la pièce Convictions de Lara Arabian, en collaboration avec le TfT.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi