•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

125 ans après sa naissance, assistons-nous à la mort du cinéma?

À échelle humaine

Avec Isabelle Ménard

Samedi de 7 h à 11 h

125 ans après sa naissance, assistons-nous à la mort du cinéma?

Un grand stationnement vide, avec un cinéma en arrière-plan.

Les cinémas ont été nombreux à devoir fermer leurs portes en raison des mesures sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Rob Krbavac

Le cinéma célébrait, le 28 décembre dernier, son 125e anniversaire. En effet, le 28 décembre 1895, les frères Lumière organisaient la première projection publique payante, à Paris.

À la chronique technologie, Justin Baillargeon, candidat au doctorat en cinéma et études médiatiques à l’Université York et professeur de cinéma au Collège Sheridan, raconte l'histoire de ce qui a mené à cette première projection.

125 ans plus tard, le cinéma représente une industrie importante et un passe-temps de choix. Mais, en plus de la pandémie, qui force plusieurs salles à fermer leurs portes, les avancements technologiques font en sorte qu’il est de plus en plus possible de vivre des expériences cinématographiques de haute qualité à la maison.

Cette année au CES - le Congrès annuel des innovations technologiques - des entreprises comme Sony, Samsung et LG ont dévoilé des téléviseurs 8K à intelligence artificielle, capables de détrôner de très loin la qualité visuelle et sonore immersive qu’on retrouve en salle de cinéma, nous dit M. Baillargeon.

Cependant, même avec les nouvelles technologies, il affirme que nous sommes très loin de voir la mort du cinéma.

Il y a Denis Villeneuve qui se bat en ce moment pour faire sortir son film Dune sur les écrans IMAX parce qu’il sait que son film sera une expérience unique, avance le chroniqueur.

Je suis convaincu que les gens vont se déplacer au cinéma pour vivre ces expériences uniques-là avec des films épiques qui demandent un écran surdimensionné, et je crois que ce genre de film pourra faire revivre l’industrie du cinéma.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi