•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À échelle humaine

Avec Isabelle Ménard

Samedi de 7 h à 11 h

Gabrielle Sabourin raconte son grand-oncle, le père Germain Lemieux

Photo d'archive. Le père Germain Lemieux observe un vase qu'iltient entre ses mains.

Le père Germain Lemieux

Photo : Centre franco-ontarien de folklore

Le père Germain Lemieux a été l'une des plus importantes figures dans la conservation du patrimoine folklorique du Nord de l'Ontario.

Ayant répertorié des centaines de contes et des milliers de chansons avec son enregistreuse, il fonde en 1961 le Centre franco-ontarien de folklore qui existe toujours aujourd’hui à Sudbury.

La cheffe d’antenne du Téléjournal Ontario Gabrielle Sabourin a un lien de parenté avec l'ethnologue mythique : c’était son grand-oncle.

Sa mère, Louise Lemieux et son parrain, Marcel Lemieux, l’aîné de la famille, lui ont raconté leurs souvenirs du père Lemieux.

Il parlait bien, puis il était intéressant à écouter, raconte Mme Lemieux. Quand il venait se promener, il venait faire son petit tour chez nous, bien nous autres on s'assoyait et on l’écoutait.

Lui, ce qu’il faisait, c’est qu’il recueillait des chansons dans le village, ajoute M. Lemieux. Souvent, il y avait un petit auditoire. Il réunissait quatre, cinq personnes pour faire un auditoire à celui qui jouait ou qui chantait ou qui racontait.

Le père Lemieux est décédé à la maison des Jésuites de Saint-Jérôme en 2008. Lors de ses funérailles, Mme Lemieux a été surprise lorsque les prêtres ont remis les objets personnels du défunt à la famille.

Ce qui m’a frappé, c’est que là-dedans il y avait un chapelet, il y avait la cassette que je lui avais donnée peu de temps avant, et il y avait des petits outils pour sculpter le bois, raconte-t-elle.

Là je me suis dit, “Mon Dieu, c’est tout ce qu’il a. Rien d’autre!” Comme on dit, c’est l'humilité au maximum.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi