Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jean-Pierre Girard

Humeurs de Rosalie


  • Rosalie Dumais-Beaulieu devant des mains liées

    Les humeurs de Rosalie et l’art de mettre son temps au service des autres

    J'aime beaucoup raconter des histoires avec mes chroniques. Mais cette semaine, je me suis plutôt laissée emporter par les histoires. Ce n'était pas prévu, mais j'ai tellement vu une immense vague d'amour, de compassion et de bonté que je n'ai pas eu le choix de surfer dessus.

  • Rosalie Dumais-Beaulieu devant un écran d'ordinateur

    Les humeurs de Rosalie qui tente de vivre sans technologie

    La fin de ma session à l'université approche à grands pas, j'ai donc beaucoup de travaux de recherche à faire. Grâce aux merveilles de la technologie, je peux chercher tous les documents dont j'ai besoin dans le confort de mon lit. À vrai dire, je n'ai jamais mis les pieds dans les allées de la bibliothèque de mon université.

  • Deux mains tiennent un coeur en peluche avec un pansement et un stéthoscope.

    Les humeurs de Rosalie sur la santé et la générosité

    J'ai passé la semaine dans mon lit, entourée d'une montagne de kleenex, en étant presque une junkie des Tylenols et du sirop pour la toux. Je commence à peine à être capable d'enligner trois phrases sans me tousser un poumon. Pendant cette semaine-là, j'ai été une vraie plaie pour mon entourage. Tout le temps en train de me plaindre que j'ai mal à la gorge, que je suis fatiguée, que j'ai le nez irrité parce que je me suis trop mouchée. Puis en défilant mes réseaux sociaux, j'ai vu une page de sociofinancement pour quelqu'un qui venait de subir un grave accident.

  • Rosalie Dumais-Beaulieu devant une flèche et des souliers.

    Les humeurs de Rosalie sur l’entrée dans le monde adulte

    Pour une anxieuse, penser au futur, c'est toujours un peu terrifiant. Cette semaine, je me suis prêtée à l'exercice. À quoi va ressembler ma vie dans un ou deux ans? C'est n'est pas un horizon à très long terme, parce que c'est tout ce que je peux me permettre. Plus loin que ça, dans ma tête, c'est un grand trou noir. C'est comme si ma tête ne voulait pas s'imaginer trop casée.

  • Une jeune femme devant un papier peint rose.

    Les humeurs de Rosalie : la journée internationale des femmes

    Ce matin, je ne suis pas maquillée. Ça ne me tentait pas vraiment. Ce n'est pas mon activité préférée de m'agglutiner les cils d'un noir charbon quand j'ai encore les yeux dans la colle. Il est 7 h du matin, je ne suis pas maquillée, et je suis une femme. Il y a sûrement quelque chose qui cloche avec moi.

  • La journaliste et chroniqueuse Rosalie Dumais-Beaulieu avec une photo de clavier d'ordinateur en arrière-plan.

    Les humeurs de Rosalie : les commentaires sur Facebook

    J'ai l'impression qu'on est tous frustrés si je me fie à ce que je vois sur internet. On dirait que tout le monde a besoin de l'exprimer sur les réseaux sociaux. Ça fait un moment que j'essaie de comprendre pourquoi.

  • La chronique de Rosalie sur la solitude

    Les humeurs de Rosalie sur la solitude

    Je trouve que la Saint-Valentin, c'est le moment idéal pour parler de solitude. J'ai beau être en couple, avoir des amis autour de moi, il y a quand même des moments où je me sens un peu seule. Et là, ne paniquez pas! Être seule, parfois, ça fait tellement du bien! Mais quand on est plus seule qu'avant on remarque que la vie est construite en paquet de deux.

  • Un jeune femme qui semble se questionner.

    Les humeurs de Rosalie sur la controverse du sexfie

    Cette semaine, la chaîne télé VRAK a publié un article controversé intitulé 10 trucs pour réussir ton sexfie sans ruiner sa réputation. Autrement dit, comment prendre des photos un peu coquines de soi-même pour les envoyer à son prétendant. Le problème, c'est que VRAK, c'est une chaîne pour ado.

  • Portrait de Rosalie Dumais-Beaulieu juxtaposé à une image d'une personne recroquevillée dans un tunnel avec une lumière au bout.

    Les humeurs de Rosalie : oser parler de santé mentale

    Ça fait déjà quelques mois que je vous parle à travers ces chroniques, mais on ne s'est jamais vraiment présenté. Bonjour, moi c'est Rosalie, ex-dépressive et anxieuse à temps partiel.

  • Une jeune femme pose pour la caméra. Derrière elle, il y a une batterie et des micros.

    Les humeurs de Rosalie : les spectacles

    J'adore la musique, j'aime en jouer, j'aime en écouter, j'aime en découvrir. Quand j'étais plus jeune, vers 10-11 ans, je mourrais d'envie d'aller voir mes artistes préférés et je n'arrêtais pas de me dire qu'une fois que j'allais être grande, je passerais mon temps dans les festivals et dans les salles de spectacle.

Chargement en cours