Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Renée Dumais-Beaudoin
Audio fil du jeudi 6 décembre 2018

Un crédit d'impôt pour favoriser l'achat local des aliments?

Publié le

Marie-Chantal Houde.
Marie-Chantal Houde.   Photo : Radio-Canada / Hugo Lavoie

Le congrès annuel de l'Union des producteurs agricoles (UPA) qui se tenait à Québec cette semaine a donné lieu à des discussions sur des enjeux qui préoccupent les agriculteurs. Certaines propositions de membres ont retenu l'attention, dont celle d'un crédit d'impôt remboursable pour les consommateurs qui achètent des produits du Québec.

Un groupe de producteurs agricoles ont réfléchi à des solutions afin de stimuler l'achat local d'aliments tout en les rendant plus accessibles aux consommateurs.

La propriétaire de la Fromagerie Nouvelle-France, Marie-Chantal Houde, a présenté la proposition qui est née de cette réflexion, lors du congrès annuel de l'Union des producteurs agricoles qui se tenait à Québec : celle d'implanter un crédit d'impôt remboursable aux consommateurs qui choisiraient des aliments du Québec dans leur panier d'épicerie.

On doit réfléchir à des solutions pour contrer l'éventuelle baisse de production que risque d'entraîner l'ouverture de nos marchés aux Américains. On souhaite aussi diminuer les impacts de l'agriculture sur l'environnement, alors l'achat local semble être une grande partie de la solution, explique Marie-Chantal Houde.

Même si elle concède que la façon d'appliquer cette proposition reste à être peaufiner, elle croit que les moyens technologiques actuels permettraient la réalisation de cet ambitieux projet.

Pratiquement tous les produits détiennent un code-barre, donc la traçabilité des produits peut se faire. On serait capable de remercier les gens qui achètent des produits québécois grâce à un crédit d'impôt, précise-t-elle.

Elle croit que ce type de mesure permettrait à plus de gens de consommer des produits locaux.

Le consommateur est déjà sensibilisé et souvent convaincu, mais ça prend un incitatif pour qu'il traduise sa volonté en geste concret et devienne ainsi partenaire et gagnant d'acheter au Québec.

Marie-Chantal Houde, propriétaire de la Fromagerie Nouvelle-France

Marie-Chantal Houde se réjouit de l'accueil favorable de la proposition auprès des délégués et représentants de l'UPA. Ça me rassure. Je pense que l'UPA se dirige dans la bonne direction. Cette idée est différente et c'est ce que ça nous prend. Il faut être audacieux, conclut-elle.

Chargement en cours