•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La conciliation études-travail : un défi de taille durant la période des Fêtes

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

La conciliation études-travail : un défi de taille durant la période des Fêtes

Audio fil du jeudi 29 novembre 2018
Des élèves sont dans une classe qui écoutent une intervenante

La conciliation étude-travail est au coeur des préoccupations du Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie à l'approche des Fêtes.

Photo : Radio-Canada / Marine Lefèvre

La conciliation étude-travail est au coeur des préoccupations du Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (PRÉE), particulièrement à l'approche des Fêtes.

Le Projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (PRÉE) veut sensibiliser les élèves et les employeurs à l'importance de la conciliation études-travail à l'approche de la période des Fêtes.

On comprend qu'il y a des besoins de la part des entreprises avec les heures d'ouvertures plus longues en cette période de l'année, mais les étudiants au niveau collégial entamment leur fin de session.C'est une période cruciale pour leur réussite scolaire, soutient la coordonnatrice du Projet PRÉE, Josiane Bergeron.

En Estrie, 70% des jeunes âgé de 15 à 25 ans occupent un emploi durant leurs études. C'est un moment clé pour rappeler aux employeurs et aux jeunes que les études sont prioritaires et qu'ils faut trouver des solutions ensembles pour que tout le monde soit gagnant, autant l'employeur que l'étudiant, ajoute Josiane Bergeron.

La pression du besoin criant de main-d'oeuvre se fait sentir. Les Cégeps et les écoles secondaires nous disent ressentir une pression. Il faut s'assurer que les jeunes restent sur les bancs d'écoles.

Si on nuit à la diplomation de nos jeunes, on va du même coup nuire au développement économique et social de notre région. Ce n'est vraiment pas un bon choix.

Josiane Bergeron, coordonnatrice du Projet PRÉE

Des recherches démontrent qu'un étudiant à temps plein ne devrait pas travailler plus de 15h par semaine. Pourtant, une étude menée par le PRÉE démontre que 43% des jeunes de 15-25 ans dans la région travaillent plus de 15h semaine.

On souhaite, grâce à cette campagne, que les employeurs qui ont de bonnes pratiques de conciliation études-travail influencent les autres employeurs qui ont du chemin à faire en ce sens, conclut la coordonnatrice du Projet PRÉE.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !