Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Renée Dumais-Beaudoin
Audio fil du vendredi 13 juillet 2018

Pénurie de médecins à Lac-Mégantic : la grogne se fait sentir à la clinique Le Frontenac

Publié le

Un homme écrit sur un bloc de papier.
Un médecin consulte le dossier d'un patient.   Photo : iStock

Des milliers de patients sont à la recherche de médecins de famille dans la région de Lac-Mégantic. La situation devient difficile à gérer pour la clinique Le Frontenac, qui demande aux patients d'être plus indulgents.

Dernièrement, la situation s'est empirée à Lac-Mégantic avec le départ de plusieurs médecins, notamment à la retraite. Au total, 6800 patients sont devenus orphelins. La pression se fait maintenant sentir sur les médecins toujours en poste.

On doit continuer à assurer les services essentiels, comme l'urgence, les accouchements, les soins palliatifs. Ce sont des soins que l'on ne peut pas arrêter, donc on offre le même service dans les hôpitaux, mais c'est au bureau que la pénurie se fait vraiment sentir, explique Dr Daniel Chouinard, copropriétaire de la clinique.

Les médecins ont tout de même réussi à pallier la situation en absorbant environ 4000 patients, soit ceux qui présentent des problématiques importantes comme le cancer ou le diabète. Les médecins ont fait un effort pour prendre les plus vulnérables, ajoute Dr Chouinard.

Néanmoins, en raison d'un manque à gagner de cinq médecins, il reste encore 2800 familles en attente. La grogne d'une minorité d'entre eux commence à se faire sentir de plus en plus à la clinique.

C'est un fardeau et un stress qui tombent sur les secrétaires. Chaque jour, il y a des personnes qui insistent à répétition au téléphone ou qui se présentent sur place et qui se plantent devant la secrétaire et qui ne partiront pas tant qu'ils n'ont pas de médecin.

Dr Daniel Chouinard, copropriétaire de la clinique Le Frontenac

Dr Daniel Chouinard et ses collègues rappellent que la meilleure chose à faire est de s'inscrire au guichet unique d'accès à un médecin de famille. On travaille fort pour le recrutement, mais un nouveau médecin qui reprend des dossiers, ça roule moins vite, précise Dr Chouinard.

Chargement en cours