Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Renée Dumais-Beaudoin
Audio fil du vendredi 13 juillet 2018

Prévention de la violence : le groupe LEXIC² dénonce l’absence des LGBTQ+

Publié le

Pierre Mc Cann se tient debout sur un mur rouge sur fond de paysage et logo de Radio-Canada.
Le coordonnateur du groupe de travail LEXIC² Pierre Mc Cann de passage dans nos studios.   Photo : Isabelle Gobeil

Le groupe de travail LEXIC², initiative provinciale portée par l'Association étudiante du Cégep de Sherbrooke, dénonce l'absence des réalités LBGTQ+ dans les conclusions du rapport du directeur de la Santé publique sur la prévention de la violence au Québec.

Le coordonnateur du groupe de travail LEXIC², Pierre McCann, questionne ce rapport visant à faire un portrait de la violence sous toutes ses formes.

Il s’explique mal pourquoi la réalité de la communauté LBGTQ+ (les personnes lesbiennes, bisexuelles, gaies, transgenres et queer) est à peine abordée alors qu’elle représente la population la plus vulnérable aux violences sous toutes ses formes.

Les personnes transgenres sont six fois plus à risque de vivre de la violence par rapport à la population générale et ce n’est pas abordé.

Pierre McCann, coordonnateur du groupe de travail LEXIC²

M. McCann souligne l’importance de cette sortie publique pour réitérer le fait que ces personnes vivent avec des séquelles psychologiques ou physiques importantes et que les services actuels ne sont pas adaptés pour répondre à leurs besoins.

Il s’attend à ce que la direction de la Santé publique adopte un plan de prévention plus large pour s’attaquer, notamment, aux problématiques d’intimidation, d’isolement et de rejet vécus par les personnes LBGTQ+.

Le groupe de travail LEXIC² tiendra un forum panquébécois au Cégep de Sherbrooke à la fin de mois de novembre prochain.

Quelque 150 intervenants de partout au Québec seront présents pour ce colloque visant à mieux les outiller dans leurs interventions.

Chargement en cours