Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Renée Dumais-Beaudoin
Audio fil du jeudi 12 juillet 2018

L’Association des locataires de Sherbrooke questionne la pertinence du Quartier Sainte-Famille

Publié le

Une maquette du futur Quartier Sainte-Famille
Une maquette du futur Quartier Sainte-Famille   Photo : Groupe Marchand Architecture et Design

Le projet de développement résidentiel et commercial projeté autour du couvent des soeurs de la Sainte-Famille sur la rue Galt Ouest fait réagir. L'Association des locataires de Sherbrooke (ALS) ne croit pas en la pertinence de ce nouveau développement et pense qu'une réflexion s'impose.

Le coordonnateur de la l’ALS, Normand Couture, affirme que les 350 à 450 unités d'hébergements prévues dans le projet Quartier Sainte-Famille ne sont pas nécessaires en raison du taux d’inoccupation à Sherbrooke qui oscille autour de 5 %.

Il faudrait peut-être se questionner sur les développements nécessaires au lieu de développer pour développer et d’aller chercher des taxes supplémentaires pour la Ville.

Normand Couture, coordonnateur de l'Association des locataires de Sherbrooke

M. Couture ajoute que l’Association des locataires a fait des représentations auprès du conseil municipal, il y a deux mois, dans ce dossier pour sensibiliser les élus aux besoins en matière logements sociaux, mais qu’elle n’a pas été consulté dans l’élaboration du Quartier Sainte-Famille.

Il souligne que plus de 6000 ménages sherbrookois consacrent 50 % et plus de leurs revenus pour se loger et que ces derniers sont à risque de vivre de gros ennuis financiers s’ils n’ont pas accès à des logements à prix abordables.

Chargement en cours