•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rassemblement de jeunes à Sainte-Catherine-de-Hatley : loin d'être une première

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Rassemblement de jeunes à Sainte-Catherine-de-Hatley : loin d'être une première

Rattrapage du lundi 25 janvier 2021
Une voiture de police surveille les patineurs à la Pointe-Merry.

À quelques heures du couvre-feu, les Estriens sont nombreux à profiter du plein air.

Photo : Radio-Canada / Laurent Ulrich

Selon la Régie de police de Memphrémagog, les jeunes de Sainte-Catherine-de-Hatley qui ont reçu des amendes salées après avoir organisé une fête n'en étaient pas à leur première infraction. Ils ont même fanfaronné que ce genre de rassemblement était fréquent.

Il y en a certains qui disaient avoir déjà reçu des billets comme ça pour d’autres partys, et que des partys comme ça s’organisaient chaque week-end, a indiqué le capitaine aux opérations de la Régie de police de Memphrémagog Mario Leblanc au micro de Par ici l'info.

Il note cependant que c’est la première fois que son équipe doit intervenir dans ce genre d’opération depuis mars.

Depuis le début de la pandémie, les signalements qu’on a, c’est “Oups!”, les gens s’aperçoivent qu’il y a un véhicule de plus. [...] Mais un party de cette envergure-là, c’était la première fois qu’on intervenait là-dessus. C’étaient les jeunes qui semblaient dire qu’ils se réunissaient les week-ends pour faire la fête comme ça.

Mario Leblanc, capitaine aux opérations de la Régie de police de Memphrémagog

Pendant la fête, les jeunes ne respectaient pas non plus la distanciation sociale, et les policiers ont constaté qu’ils se passaient allégrement des vapoteuses.

Une quinzaine de constats d’infraction ont été remis en lien avec ce rassemblement illégal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !