•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'entrepreneuriat collectif gagne en popularité

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

L'entrepreneuriat collectif gagne en popularité

Rattrapage du mardi 1 décembre 2020
Marie-Eve Proulx, en conférence de presse à Rivière-du-Loup.

La ministre déléguée au Développement économique régional, Marie-Eve Proulx, a dévoilé le plan d'action gouvernementale en économie sociale.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Québec a dévoilé lundi son plan d'action gouvernementale en économie sociale.

Celui-ci est doté d’une enveloppe de 137 millions de dollars au cours des cinq prochaines années.

Le plan, c’est intéressant, parce que l’entrepreneuriat collectif c’est un autre modèle de développement, c’est une logique qui est durable, souligne la directrice générale du Pôle de l’entrepreneuriat collectif de l’Estrie, Cynthia Collette.

Environ 5 500 employés oeuvrent dans une entreprise d’économie sociale dans la région, telle que les coopératives et les organismes à but non lucratif.

Je pense qu’il y a place à accroître l’utilisation de ce modèle d’affaires pour atteindre toute sorte d’objectifs de société, qu’on pense à la transition écologique, à réduire les inégalités sociales. Dernièrement, on a beaucoup parlé de l’achat local, l’autonomie alimentaire, l’économie circulaire, les entreprises d’économie sociale sont beaucoup dans ces secteurs là et performent bien, précise-t-elle.

Depuis 5 ans, le nombre d’entreprises d’économie sociale a augmenté de 60 % au Québec, portant le compte à près de 11 200.

Ça va faire 15 ans que je suis dans ce milieu-là et j’ai vu la popularité augmenter. On est beaucoup dans des générations d’entrepreneurs et des enjeux de société où on se serre les coudes et on est beaucoup plus dans une économie collaborative aussi, ce qui fait en sorte que ces projets qui misent sur l’union des forces, on le voit que le modèle est très utilisé et il est vraiment en concordance avec les valeurs des jeunes, explique-t-elle.

Avec ce plan, le gouvernement Legault prévoit des retombées économiques de 520 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !