•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Bouger en période de pandémie

Rattrapage du jeudi 19 novembre 2020
Des gens font leur jogging dans la rue.

Il est recommandé de faire 150 minutes d’activités physiques modérées par semaine.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Les kinésiologues exhortent les Canadiens à consacrer du temps aux activités physiques dans leur routine quotidienne cet hiver.

Plusieurs personnes se sont notamment retrouvées en télétravail en raison de la pandémie et bougent forcément moins qu’à la normale et la fermeture des gyms en zone rouge n’aide en rien pour tenter de garder la forme.

Les gens sont de plus en plus sédentaires. Avant la pandémie, les gens ne bougeaient presque pas et là c’est sûr que le pourcentage de gens inactifs augmente, tant chez les adultes que chez les enfants et les adolescents, indique Marie-Ève Corriveau, kinésiologue en entrevue à Par ici l’info.

Il est recommandé de faire 150 minutes d’activités physiques modérées par semaine.

Dans ce contexte, les gens sont invités à faire preuve de créativité pour développer un nouveau mode de vie afin de contrer la sédentarité.

Il faut essayer d’intégrer de nouvelles façons de faire, donc des pauses d’exercices le matin, le midi ou le soir, sortir dehors, prendre des marches. Il faut créer des moments, souligne-t-elle.

Par ailleurs, des cardiologues et des pneumologues recommandent de plus en plus à des patients qui ont contracté la COVID-19 de suivre des traitements en kinésiologie afin d’accélérer leur guérison.

Des pressions sont exercées pour que les assureurs publics au Québec acceptent de couvrir ce type de traitement.

On sait avec les études démontrent que de faire de l’exercice, ça permet de renforcer le système immunitaire et l’obésité est un des principaux facteurs qui mène à des complications liées à la COVID-19, précise Mme Corriveau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !