•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Les effets du télétravail quelques mois après le début de la pandémie

Rattrapage du mardi 27 octobre 2020
Une travailleuse assise devant un ordinateur portable, un stylo à la main.

Une majorité de travailleurs ont le sentiment d’avoir maintenu leur niveau de productivité en télétravail.

Photo : getty images/istockphoto / iBrave

Sept mois après le début de la pandémie au Québec, plusieurs travailleurs ont découvert le télétravail. Aujourd'hui, ils semblent partagés sur ses effets au quotidien.

Si on regarde, de manière générale, beaucoup d’autres enquêtes évidemment ont été faites et nous aussi on en a menées, l’effet sur la productivité, habituellement, avant la pandémie, c’était plutôt positif, même on allait entre 10 % et 30 % d’augmentation de productivité. Pendant la pandémie, nous, on a fait une recherche et la majorité des gens avait plutôt le sentiment d’avoir une productivité tout au moins maintenue , explique la professeure à l’École des sciences de l’administration de la TELUQ, Diane-Gabrielle Tremblay.

En contrepartie, elle reconnait que le télétravail qui tend à perdurer et à s’effectuer à temps plein peut affecter le moral des travailleurs.


La majorité l’était deux ou trois jours par semaine et c’est la qu’on voit une différence. C’est certain que 5 jours, ça fait toute une différence , précise Mme Tremblay.


Elle indique que les études démontrent qu’une certaine fatigue s’installe, ajoutant qu’il est aussi plus difficile pour le cerveau de décoder les émotions et les pensées des collègues de travail dans un contexte de télétravail.


Par ailleurs, l’accès à une connexion internet stable et la communication au sein des équipes de travail demeurent des enjeux prioritaires pour s’assurer de maintenir la créativé des travailleurs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !