•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Reprise des discussions entre Bishop's et les étudiants autochtones

Rattrapage du vendredi 23 octobre 2020
La devanture du pavillon Divinity de l'Université Bishop's.

Le pavillon Divinity sera rénové et deviendra un lieu d'accueil pour les étudiants autochtones.

Photo : Radio-Canada

L'Association des étudiants autochtones de l'Université Bishop's a rencontré jeudi la direction pour faire le point concernant le dossier de la Divinity House.

Plus tôt cette semaine, Radio-Canada faisait état de la discorde entourant la reconversion du bâtiment en centre de ressources pour les étudiants autochtones.


Pour cette rencontre-là, ça s’est vraiment mieux déroulé. La dernière rencontre a été vraiment plus intense, souligne Shawna Jérôme, codirectrice de l’Association des étudiants autochtones de l’Université Bishop’s.


Elle reprochait notamment la faible superficie dédiée à un espace de rassemblement qui pouvait accueillir seulement une quarantaine d’étudiants.


En considérant que ce semestre, on a eu 20 nouveaux étudiants autochtones, ça ne compte même les étudiants qu’on avait avant et on est supposé aussi d’accommoder le Collège Champlain, précise-t-elle.


Les parties ont convenu de se rencontrer à nouveau dans deux semaines afin de partager leurs idées relativement à la future vocation du bâtiment.


Rappelons qu’en octobre 2019, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, Jean-François Roberge, annonçait un investissement de 5,9 M$ pour la transformation de l’édifice, construit en 1892.


Le ministre disait qu’il s’agit d’un geste s’inscrivant dans la « grande réconciliation » avec les gens des Premières Nations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !