•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Un meilleur financement réclamé pour le soutien à domicile

Rattrapage du mardi 13 octobre 2020
Jacques Malouin et Christine Labrie tiennent chacun une copie de la pétition en se tenant à distance l'un de l'autre.

Jacques Malouin, un citoyen d'Eastman, a convaincu la députée Christine Labrie de marrainer sa pétition pour améliorer le soutien à domicile.

Photo : équipe de Christine Labrie

La députée solidaire de Sherbrooke, Christine Labrie, déposera une pétition à l'Assemblée nationale réclamant un meilleur financement pour le soutien à domicile.

Cette pétition est l’initiative de Jacques Malouin, un citoyen d’Eastman, préoccupé par la situation.

Dans cette démarche, il y a deux constats qui m’ont sauté aux yeux. D’abord, le fait qu’il y a une proportion de personnes âgées deux fois plus grande qui se trouve en hébergement collectif. En soi, il n’y a rien de mal là-dedans, mais on peut se poser des questions. Quand on ajoute à ça la faible proportion des dépenses de soins de longue durée allouée au soutien à domicile, et qu’on met ces deux éléments là ensemble et qu’en plus on observe d’une façon très générale que les personnes âgées au Québec, quand on leur offre la possibilité, elles préfèrent vieillir chez elles... Quand on met tout ça ensemble, on se dit qu’il y a un problème au Québec , soutient M. Malouin en entrevue à Par ici l’info.

La pétition revendique aussi une allocation financière de soutien à l’autonomie dont le montant serait établi en tenant compte des besoins des personnes âgées.

Au Québec, il y a seulement 19 %, c’est la proportion des dépenses allouées en soutien à domicile pour les soins de longue durée. Dans les pays où on se retrouve avec une situation complètement différente, ce pourcentage est de l’ordre de 50 %. On est donc loin du compte au Québec, ajoute M. Malouin.

Dans un courriel, le bureau ministère de la Santé et des Services sociaux rétorque que le soutien à domicile représente 33,5% dans le budget 2020-2021 en soutien à l’autonomie des personnes âgées.

Au Québec, les orientations sont que dans tous les cas où le recours à l'hébergement est envisagé, le soutien à domicile est toujours l’option à privilégier. Il s’agit de la première option, pour répondre aux besoins de l'usager dans son parcours de soins et de services, quelle que soit l’ampleur des besoins, indique-t-on.

La pétition, qui a déjà récolté quelques centaines de signatures, est en ligne jusqu’au 5 janvier 2021 sur le site web de l’Assemblée nationale

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !