•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Projet de traitement du lixiviat à Coaticook

Rattrapage du mercredi 30 septembre 2020
Le lixiviat

Le lixiviat est extrêmement riche en azote et en phosphore, des fertilisants à des niveaux toxiques pour la majorité des plantes sauf pour une vérité de saules sélectionnée par des chercheurs du Jardin botanique.

Photo : Radio-Canada

La Régie de gestion intermunicipale des déchets solides de la région de Coaticook devra investir environ six millions de dollars pour la construction d'une nouvelle usine de traitement du lixiviat. Cependant, des municipalités membres redouteraient l'impact financier du projet.

Celui-ci est devenu nécessaire pour répondre aux normes environnementales imposées par le gouvernement fédéral.

En attendant d’avoir cette nouvelle usine, il faut transporter et traiter les eaux chez Englobe à Sherbrooke. Dans notre budget, on tient compte des coûts supplémentaires reliés au traitement de ces eaux-là, ce qui représente 80 $ la tonne pour les déchets. Présentement, on travaille à construire une usine la plus efficace et le moins cher possible et on ne pense pas qu’il y aura d’autres augmentations de coûts par la suite, soutient Denis Ferland, président de la Régie.

Cependant, la Ville de Magog remet en question son entente avec la Régie, craignant de nouvelles hausses de tarifs.

Si c’est intéressant pour Magog de quitter, de terminer l’association avec la Régie, c’est peut-être intéressant pour tous les membres et on va terminer tout simplement. Mais terminer une Régie, ce n'est pas évident, dans le sens qu’il faut continuer à être responsable de ce qui a sur place, il faut assumer nos dettes, précise M. Ferland qui est aussi maire de Hatley.

La Régie de gestion intermunicipale des déchets solides de la région de Coaticook dessert une vingtaine de municipalités.

Les plans et devis de la future usine de traitement devraient être finalisés avant la fin de l’année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !