•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Des travaux de démolition à Magog sèment l'inquiétude

Rattrapage du vendredi 11 septembre 2020
La facade extérieure de l'usine Difco.

L'ancienne usine Difco de Magog pourrait être partiellement démolie, si la ville octroie le permis à l'entreprise.

Photo : Radio-Canada

Le Collectif du Quartier des Tisserands s'inquiète des travaux de démolition qui semblent avoir été entamés à l'ancienne usine Difco de Magog. Le regroupement de citoyens a demandé un moratoire au ministère de la Culture afin de faire cesser les travaux.

Le collectif déplore de ne pas avoir été mis au courant des plans de l'entreprise Artco quant à la transformation d'anciens bâtiments qui abritaient l'industrie textile.

Il faut que ce soit inscrit dans un développement urbanistique qui se tient et il faut que les gens de l'autre côté de la rue le comprennent.

Louise Gagné, porte-parole du Collectif du Quartier des Tisserands

Le collectif s'indigne, par dessus tout, de ne pas avoir été informé de la teneur de ce projet. Il s'inquiète aussi que les travaux semblent s'effectuer sans permis municipal.Ce qu'il faut, c'est avoir des discussions de fond sur l'avenir du complexe, affirme la porte-parole du collectif, Louise Gagné.

Louise Gagné s'adresse à la journaliste.

Louise Gagné souhaite la revitalisation du quartier des Tisserands.

Photo : Radio-Canada / Dominique Bertrand

Le collectif a déposé une demande pour que certaines parties des 20 bâtiments du quartier des tisserands soient citées au patrimoine.

Louise Gagné s'inquiète que cette démolition ait lieu avant que le ministère de la Culture ait eu l'occasion de trancher dans ce dossier, ce qui permettrait de protéger en bonne partie ces bâtiments ancrés dans l'histoire de Magog.

Pas de travaux en cours, dit la Ville de Magog

La Ville de Magog confirme, pour sa part, que les travaux de démolition n'ont pas encore débuté dans le bâtiment de l'ancienne usine Difco. L'entreprise n'en est qu'à une phase préparatoire des travaux. De la machinerie a notamment été amenée sur les lieux.

« Un panneau a été enlevé pour donner accès au bâtiment, c'est pour cette raison qu'il y a présence de débris », affirme la porte-parole de la Ville, Claudia Fortin.

Magog précise que le permis de démolition n'est toujours pas octroyé à l'entreprise, puisque le dossier demeure en analyse à la municipalité.

Toutefois, Claudia Fortin se veut rassurante. La partie visée par la démolition n'est pas considérée comme patrimoniale. Elle souligne que la population sera tenue au courant des développements du projet.

« Lorsque les usages du bâtiment vont changer, la population sera consultée », assure la porte-parole de la municipalité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !