•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marché du seconde main en temps de COVID-19

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Le marché du seconde main en temps de COVID-19

Rattrapage du jeudi 21 mai 2020
Les annonces classées de Kijiji

À défaut des ventes de garage, les consommateurs se tournent vers les annonces classées en ligne, comme sur Kijiji

Photo : CBC

Le retour des beaux jours et la suspension des ventes de débarras annuelles semblent créer un engouement autour des bazars virtuels. L'équipe de Par ici l'info a constaté qu'il faut être rapide et, même parfois, jouer un peu du coude pour se procurer des biens usagés à vendre sur les sites d'annonces classées.

Si la tendance est à la hausse, c'est probablement que les acheteurs se précipitent sur le même genre d'articles.

L'Observatoire de la consommation responsable (OCR) de l'Université de Sherbrooke mesure l'intérêt pour les biens de secondes mains.

C'est vraiment tombé à plat du mois de mars à la mi-avril, observe la cofondatrice de l'observatoire, Caroline Boivin.

Dans sa Vigie mensuelle Conso Covid-19, l'OCR estime que 12 % des consommateurs ont vendu ou acheter des biens lors de cette période.

Si la reprise des ventes est réelle, les perceptions peuvent être parfois trompeuses.

On est revenus autour de 45 %. Ce n'est toujours pas aussi élevé qu'avant la COVID, note la professeure Boivin.

Selon ses données, près de sept consommateurs sur 10 s'étaient faisaient de même avant l'arrivée de la pandémie.

Changement de comportements

Auparavant, ce sont les vêtements qui suscitaient l'intéret. Je ne pense pas qu'il y a de l'engouement pour ces produits à l'heure actuelle, croît Caroline Boivin.

Le télétravail étant devenu monnaie courante; les équipements de bureaux se vendent rapidement. Tout comme l'arrivée des beaux jours qui amènent de l'effervescence autour des articles de sports, de plein air et de jardinnage.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !