•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<strong>Savo&nbsp;: acquérir une usine en temps de pandémie</strong>

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Savo : acquérir une usine en temps de pandémie

Rattrapage du jeudi 21 mai 2020
une cuillère à crème glacée fait une boule.

Du gelato

Photo : iStock / AlessandroZocc

Les propriétaires de l'entreprise Savo qui dirige notamment un restaurant au Marché de la Gare de Sherbrooke ont fait l'acquisition d'une usine afin d'augmenter leur production.

On a acheté la semaine juste avant que tout cela se passe [début de la pandémie], a expliqué le corpropriétaire de l’entreposé, Yann Doyon, au micro de l’animatrice Renée Dumais-Beaudoin.

M. Doyon estime qu’il s’agit d’un geste risqué en cette période de ralentissement économique, mais qu’il y a aussi de bons côtés. Ça nous a permis de mettre toutes nos énergies à préparer l’ouverture, a-t-il expliqué. Quand on appelle [des fournisseurs ou entreprises partenaires] les gens répondent et sont prêts à faire les choses très rapidement. 

Malgré tout, l’industrie des crèmes glacées et friandises glacées bénéficie en quelque sorte des mesures de confinement, selon Yann Doyon. Les gens ne peuvent pas sortir en ce moment [dans les restaurants], mais ils vont prendre des crèmes glacées. On est très chanceux de faire partie de ce groupe-là, a-t-il souligné.

L’acquisition de l’usine permettra à l’entreprise d’augmenter ses ventes dans les épiceries, alors que le secteur de la restauration tourne au ralenti actuellement. De nouveaux produits seront également développés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !