•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Faire des vidéoconférences à l'abri des yeux indiscrets

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Faire des vidéoconférences à l'abri des yeux indiscrets

Rattrapage du lundi 6 avril 2020
Une femme en appel vidéo avec un homme, sur son ordinateur.

Zoom est a cible de nombreuses critiques en raison de son manque de sécurité et de confidentialité.

Photo : getty images/istockphoto / AndreyPopov

Le nombre de télétravailleurs a augmenté en flèche depuis les dernières semaines. Si plusieurs ont décidé de se tourner vers la vidéoconférence, ce ne sont pas toutes les applications qui y sont dédiées qui sont sécuritaires.

L’une des plus populaires, Zoom, présente même des failles de sécurité importantes.

Je ne suis pas à l’aise d’utiliser ce logiciel quand j’ai des conversations de nature confidentielle, tranche l’ex-officier en sécurité informatique de la défense nationale et chargé de cours à l’Université de Sherbrooke, Steve Waterhouse.

À l’aide de logiciels peu sophistiqués, ils (les pirates) trouvent les réunions disponibles. Des gens ont eu la mauvaise surprise de se retrouver avec des intrus dans leur téléconférence. Ils en ont profité pour diffuser des vidéos pornographiques, raconte M. Waterhouse.

Zoom a pourtant annoncé, la semaine dernière, qu’elle apporterait des correctifs à sa plateforme. On parle d’un délai de trois mois; c’est beaucoup trop long, affirme l’expert en informatique. L'entreprise a aussi été critiquée pour avoir vendu des informations de ses utilisateurs à Facebook.

Steve Waterhouse recommande, entre autre, d’autres logiciels plus sécuritaires. Il faut en faire l’essai avant de les mettre ne place, souligne-t-il.

Quelques suggestions de Steve Waterhouse

  • Microsoft Teams
  • Adobe Connect
  • Skype
  • 8x8
  • Cisco Webex

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !