•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand des militants véganes s'invitent au restaurant

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Quand des militants véganes s'invitent au restaurant

Rattrapage du mardi 14 janvier 2020

Photo : Radio-Canada / Annie Corriveau

La présence de militants véganes au restaurant Joe Beef à Montréal, cette fin de semaine, n'étonne pas le chef sherbrookois Charles-Emmanuel Pariseau.

Samedi soir, un groupe de militants des droits des animaux est entré, pancartes à la main, en scandant Ce n’est pas de la nourriture, c’est de la violence. Le groupe a passé quelques minutes à l’intérieur de l’établissement avant d’être expulsé. Le tout s’est déroulé dans le calme.

L'affiche extérieure du restaurant Joe Beef.

Le restaurant Joe Beef, dans le sud-ouest de Montréal

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Pour le copropriétaire du restaurant O’Chevreuil de Sherbrooke, Charles-Emmanuel Pariseau, la présence de ce type de manifestation est dans l’air du temps.

L’effet sur la clientèle demeure minime, estime-t-il.

Les gens ont le droit de manifester. Si c’est fait dans de la bonne façon... Oui, ils ont voulu déranger, mais ils n’ont quand même pas saboté le restaurant, estime M. Pariseau.

Il croit que le propriétaire du Joe Beef, David McMillan, a agi de la bonne façon en gardant son calme. La réaction de David ne m’a surtout pas étonné! ajoute-t-il.

Je compare ça à une soirée d’enterrement de vie de fille; elles arrivent en criant, en prenant des petits shooters au bar, et quittent ensuite!

Charles-Emmanuel Pariseau, chef O'Chevreuil de Sherbrooke

Par contre, le restaurateur de la rue Wellington ne comprend pas pourquoi ce sont de petits établissements comme les leurs qui sont ciblés.

On travaille avec des petits producteurs. On connaît nos fournisseurs. On ne travaille pas avec des super fermes, dit M. Pariseau.

La manifestation ne fera pas changer d’idée le chef. En plus de la viande, il offre déjà des propositions véganes à son menu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !