Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Renée Dumais-Beaudoin
Audio fil du mardi 8 octobre 2019

Quel est le mouvement derrière la fermeture du pont Jacques-Cartier de Montréal?

Publié le

Une femme tient le bras en l'air en signe de victoire sur la structure du pont Jacques-Cartier.
Les militants d'Extinction Rébellion ont été arrêtés sur la structure du pont par des policiers du groupe tactique de la Sûreté du Québec assistés de l'équipe de sauvetage en hauteur des pompiers de Montréal.   Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Le chroniqueur environnement de Par ici l'info, Michel Bélanger, présente le groupe Extinction Rebellion. Le regroupement écologiste est à l'origine de la fermeture du pont Jacques-Cartier de Montréal, ce mardi matin.

Né en 2018 au Royaume-Uni, Extinction Rebellion est maintenant présent dans 54 pays. Selon leur page Facebook, le chapitre sherbrookois prévoit une rencontre ce samedi. Publiquement, les militants ont décrété la présente semaine comme « celle des rébellions ».

Michel Bélanger rappelle qu'Extinction Rebellion s’affiche comme une organisation non violente, mais prônant la désobéissance civile.

M. Bélanger met en garde les manifestants sur la portée de leurs gestes.

L’opinion publique peut tourner de sens tout d’un coup. Cela peut marginaliser le mouvement et le message qui est véhiculé.

Michel Bélanger, avocat spécialisé en droit de l'environnement

Il rappelle que les gouvernements ont tendance à se désengager de causes lorsque les coups d’éclat ont un effet négatif sur l’opinion populaire.

Chargement en cours