•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sous-financement de deux handballeuses de Sherbrooke dénoncé

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Sous-financement de deux handballeuses de Sherbrooke dénoncé

Audio fil du jeudi 23 mai 2019
L'équipe canadienne de handball lors de sa qualification aux Jeux panaméricains.

L'équipe canadienne de handball lors de sa qualification aux Jeux panaméricains.

Photo : makeachamp.com

Le programme « À nous le podium », qui consacre des millions de dollars pour maximiser la récolte de médailles aux Olympiques, fait l'objet de critiques.

Deux joueuses de handball de Sherbrooke n'ont pas droit à ce coup de pouce financier parce que l'organisme Handball Canada n'est pas soutenu par le programme.

Audrey Marcoux et Émilie Routhier devront, par exemple, débourser de leur poche plus de 4000 $ pour participer Jeux panaméricains présentés à Lima, au Pérou, en juillet.

« On dit que le handball est un sport en évolution au Canada et qui n'a peu de chance de médailles. Le programme ne donne donc pas d'argent à ces filles. On dit que ces filles n'ont pas de chances de médailles, mais pour faire un parallèle avec le hockey, qui aurait pensé que Saint-Louis serait à la Coupe Stanley cette année? C'est la même chose. Le jeu se fait sur le terrain. Ces filles ont autant de chance que toutes les autres équipes », déplore un ami des athlètes, René Dubreuil.

Une des entraîneuses des deux athlètes, la Sherbrookoise Nadia Lefebvre, devra aussi débourser tous les frais reliés à la compétition.

Une soirée de financement, sous la formule d'un 5 à 7, est organisée au pavillon Armand-Nadeau du parc Jacques-Cartier ce soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !