Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Renée Dumais-Beaudoin
Audio fil du mardi 21 mai 2019

Airbnb : Destination Sherbrooke voit d'un bon oeil le resserrement des règles

Publié le

Une boîte à clefs devant une fenêtre.
Le gouvernement du Québec va déposer un projet de règlement pour mieux encadrer les locations illégales, qui se font parfois, comme ici à Montréal, avec des boîtes à clefs accrochées devant une fenêtre.   Photo : Radio-Canada / Romain Schué

Sans qualifier l'affaire de bonne nouvelle, Destination Sherbrooke considère que la volonté de Québec de réviser la règlementation concernant les plateformes d'hébergements touristiques est un pas dans la bonne direction.

Les propriétaires de logements devront désormais obtenir un numéro d'enregistrement auprès du ministère du Tourisme s'ils souhaitent louer leur logement principal sur une de ces plateformes.

Le directeur général de l'organisme paramunicipal indique qu'environ 250 logements de Sherbrooke se retrouvent sur le site Airbnb, un chiffre qui ne comprend pas les offres de location sur les nombreuses autres plateformes de même nature. Une modification de la réglementation aura assurément des conséquences positives.

Ça protège le voyageur dans un premier temps, ça rehausse la qualité de l'offre d'hébergement, ça assure également que tous les exploitants d'hébergement touristique soient soumis aux mêmes règles, donc oui c'est une bonne nouvelle, en fait c'est un pas dans bonne direction.

Denis Bernier, directeur général de Destination Sherbrooke

Le secteur touristique devrait se réjouir de cette annonce, lui qui réclame un principe d'équité depuis un bon moment. On souhaite que tous ceux qui font de l'hébergement touristique répondent aux mêmes normes, critères et paient les mêmes permis et taxes.

L'autre aspect préoccupant de ces locations à court terme, c'est l'impact qu'elles ont sur la disponibilité des logements pour les citoyens. Il y a certaines grandes villes à travers le monde qui s'interrogent sérieusement sur cet effet-là, parce que ce type d'hébergement-là vient jouer directement dans la disponibilité des logements sur certains territoires et ça fait en sorte que ça pose des problèmes sociaux importants, soutient M. Bernier.

La nouvelle réglementation donnerait des outils supplémentaires à Revenu Québec qui, par le biais de ses inspecteurs, pourra mettre à l'amende les propriétaires fautifs. Malgré cela, Denis Bernier semble inquiet. Il faudra voir. Ce n'est pas parce que les règles seront en place que l'application des règles sera faite de façon rigoureuse. On le souhaite cependant.

Cela dit, Denis Bernier est bien conscient que ces plateformes sont là pour rester et l'organisme espère que les joueurs de l'industrie touristique soient protégés.

Chargement en cours