Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Renée Dumais-Beaudoin
Audio fil du lundi 26 novembre 2018

Club social avec Émilie Richard :  Retraités migrateurs vers le Mexique

Publié le

Robert Michon et Monique Boucher montrent une photo sur leur téléphone de leur véhicule récréatif.
Depuis 7 ans, les Sherbrookois Robert Michon et Monique Boucher quittent l'hiver du Québec pour se réfugier sous le soleil du Mexique.   Photo : Radio-Canada / Émilie Richard

Chaque année, ils sont des milliers de voyageurs à échapper à l'hiver du Québec pour se réfugier au soleil, dans le sud : on les appelle les touristes hivernants ou plus communément les snowbirds. La chroniqueuse de Club Social, Émilie Richard, a rencontré deux voyageurs qui se rendent cette année vers une destination de plus en plus prisée de ces voyageurs : le Mexique.

Le soleil du Mexique réchauffe les Magogois Robert Michon et Monique Boucher depuis sept hivers.

Les mordus de voyages et d’aventures partiront toutefois sans leur véhicule récréatif cette année.

« Le VR nous permet de prendre des routes que nous n’avons jamais empruntées pour nous rendre au Mexique, une fois là-bas et au retour », explique Robert Michon.

« J’ai déjà une petite nostalgie. Ça va nous manquer de faire la route jusqu’au Mexique, mais ça va nous permettre de découvrir autre chose », ajoute Monique Boucher

À l’âge de 79 ans, le voyageur qui connaît maintenant bien toutes les régions du Mexique a opté pour un séjour plus localisé.

J’ai toujours eu la piqûre du voyage, mais je ne l’ai pas toujours fait, faute d’argent à certains moments de ma vie, mais là, j’en profite.

Robert 'Michon, touriste hivernant

« On va s’installer un peu plus cet hiver, mais on va se garder quand même deux semaines pour partir explorer d’autres coins du Mexique », précise Monique Boucher.

Voyager pour découvrir

Si leur tradition de quitter le Québec concorde avec la période des grands froids, c’est plutôt le goût de l’aventure qui les motive à voyager au Mexique.

« J’avais déjà cette passion du voyage très jeune. Accompagnée de mon conjoint de l’époque, j'avais tout vendu et étais partie à l’aventure, en Westfalia, en Europe », se souvient Monique Boucher.

Chargement en cours