•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment les jeunes se préparent-ils à décrocher leur emploi d'été de rêve?

Par ici l'info

Avec Renée Dumais-Beaudoin

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Comment les jeunes se préparent-ils à décrocher leur emploi d'été de rêve?

Audio fil du mercredi 20 mars 2019
Un enfant se baigne dans un lac, il tape dans la main de sa monitrice qui est sur le quai.

Une église de Saskatoon reçoit des dizaines de milliers de dollars pour engager des jeunes dans le cadre du programme Emplois d'été Canada.

Photo : Aucune / Camp de la bible du sud de l'Alberta

Un mercredi par mois, des jeunes de niveau secondaire se rassemblent pour discuter de sujets qui les préoccupent ou les amusent. Cette semaine, ils partagent leurs stratégies pour décrocher leur emploi d'été de rêve.

Maria Rackovic et Charles Lambert terminent tous les deux leurs études secondaires cette année.

Ils souhaitent à la fois acquérir de l'expérience sur le marché du travail et réaliser des économies pour leurs projets futurs. La saison estivale est la période idéale pour y arriver.

« J'aimerais trouver un emploi où je serai heureux et dans un domaine où je me vois plus tard », explique Charles Lambert.

Maria Rackovic voit plutôt cette opportunité comme une introduction au marché du travail. « L'emploi ne doit pas être nécessairement me préparer à ma future carrière, mais plutôt comme un apprentissage », précise celle qui travaille comme commis dans une pharmacie les soirs et les fins de semaine.

Où chercher?

Charles Lambert s'est spontanément tourné vers la Ville de Sherbrooke pour sa recherche. « J'aimerais travailler à l'extérieur et bouger », dit-il.

Maria Rackovic croit qu'il est plus facile de décrocher un premier emploi en usant de son réseau de contacts.

Les deux jeunes souhaitent conserver du temps de vacances pour charger leurs batteries avant la prochaine année scolaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !