Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Philippe Marcoux
Audio fil du mardi 18 septembre 2018

Panel électoral du mardi

Publié le

Mario Lavoie, Bill Clennett et Sophie Fréchette, membres du panel des élections provinciales 2018 de l'émission Les matins d'ici.
Mario Lavoie, Bill Clennett et Sophie Fréchette, membres du panel des élections provinciales 2018 de l'émission Les matins d'ici.   Photo : Radio-Canada / Vanessa Costa

Semaine chargée dans la campagne électorale québécoise avec notamment la tenue des débats des chefs en français et en anglais. Notre panel est à nouveau réuni pour décortiquer le tout.

Le sujet de l’immigration dans les débats a fait mal paraître le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault. C'est du moins ce que croit l'ex-organisateur de l'ADQ en Outaouais, Antoine Normand, et l’ex-conseiller de Jean Charest aux affaires canadiennes et internationales, Mario Lavoie.

C’est probablement ça qui [lui] a couté les 4-5 points qu’on voit dans les sondages aujourd’hui.

Antoine Normand, ex-organisateur de l'ADQ en Outaouais lors de la fondation du parti et ancien président de la Chambre de commerce de Gatineau

Avec la hausse du vote francophone auprès du Parti Québécois et de Québec Solidaire, si la tendance se maintient, les libéraux pourraient former un gouvernement minoritaire.

Mario Lavoie, ex-conseiller de Jean Charest aux affaires canadiennes et internationales

L’ex-candidat de Québec Solidaire, Bill Clennett, s’est plutôt attardé au format du débat en français de la semaine dernière qui favorisait davantage les échanges entre les chefs. Il le critique vivement et soutient que Manon Massé, qui s’est plainte d'avoir eu moins de temps que les autres pour s’exprimer, a bien fait de ne pas participer aux nombreux « combats de boxe ».

Est-ce que c’est un exercice pour éclairer la population ou est-ce que c’est pour montrer qu’on est capable au niveau verbal de s’imposer et écraser l’autre?

Bill Clennett, ex-candidat de Québec Solidaire

De son côté, l’ex-agente de liaison pour le Parti Québécois en Outaouais, Sophie Fréchette, croit qu'il faut savoir prendre sa place dans les débats et trouver une façon de faire valoir ses points.

Je ne suis pas entièrement d’accord avec l’analyse que fait M. Clennett. Un débat n’est pas un combat [...] Si tout le monde est d’accord, si tout le monde s’entend, il y en a pas de débat [...] Pour être un aspirant premier ministre, ça prend énormément de travail, ça prend énormément de courage.

Sophie Fréchette, ex-agente de liaison pour le Parti Québécois en Outaouais

Vous pouvez écouter l'intégralité du panel sur l'audio-fil des Matins d'ici.

Chargement en cours