Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Philippe Marcoux
Audio fil du vendredi 16 mars 2018

L'effet qu'ont les téléphones et tablettes sur le sommeil des jeunes

Publié le

Une mère et son fils sont installés sur le plancher avec une collation, un ordinateur et une tablette.
De nombreuses applications sont disponible pour la famille.   Photo : getty images/istockphoto / mactrunk

Les enfants et les adolescents ne dorment pas suffisamment et l'utilisation des téléphones ou autres tablettes y est assurément pour quelque chose. C'est ce que conclut une étude menée en Ontario par le docteur Jean-Philippe Chaput, un professeur et chercheur à l'Université d'Ottawa.

Le docteur Chaput a analysé les réponses fournies par plus de 5000 étudiants du secondaire dans le cadre ses travaux. Résultat : beaucoup de jeunes n’ont pas un sommeil de qualité.

Le docteur Chaput, qui est aussi professeur-chercheur à la faculté de médecine de l’Université d’Ottawa, est avec nous pour commenter ces résultats.

On a observé qu’avec seulement une heure par jour d’utilisation des réseaux sociaux […] c’est associé avec un risque accru d’avoir un moins bon sommeil : 80 % [de risque d’avoir] d’un moins bon sommeil autant en quantité qu’en qualité.

Jean-Philippe Chaput, professeur et cherchuer, Université d'Ottawa

La qualité du sommeil des jeunes s’est dégradée depuis les dernières décennies. Selon le docteur Chaput, les enfants et les adolescents ont perdu une heure de sommeil depuis les quarante dernières années.

Ce déclin serait causé par l’omniprésence des écrans, particulièrement avant d’aller au lit, ainsi que par le mode de vie de plus en plus sédentaire des Canadiens.

Le chercheur de l’Université d’Ottawa était l’invité de Philippe Marcoux aux Matins d’ici.

Chargement en cours