•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La publicité lourdement affectée par la crise du Coronavirus

Les matins d'ici

Avec Philippe Marcoux

En semaine de 5 h 30 à 9 h

La publicité lourdement affectée par la crise du Coronavirus

Rattrapage du mercredi 25 mars 2020
Le nouveau coronavirus, COVID-19.

Le nouveau coronavirus, COVID-19

Photo : Crédit:CDC via AP

La pandémie de la COVID-19 a beaucoup d'impact sur plusieurs industries. Tous les acteurs de l'industrie publicitaire: les annonceurs, les agences, les régies publicitaires et les médias sont impactés par cette crise sans précédent.

Pour en connaître davantage sur la situation, Philippe Marcoux discute avec Benoît Tremblay, Professeur et Coordonnateur au programme de Publicité et Communication Marketing au collège La Cité.

De nombreuses entreprises ont décidé de suspendre leur campagne publicitaire.

Pour l’instant les gens ne sont pas en mode achat, ils sont en mode survie

Benoît Tremblay, Professeur et Coordonnateur au programme de Publicité et Communication Marketing au collège La Cité

La situation est tellement délicate et particulière que certaines campagne ont été littéralement retiré.

Les agences de publicité qui doivent mettre sur la glace certaines campagnes publicitaires et voient leurs commandes diminuer.

Il y a plein de gens qui ont prévu des choses qui ont dû être retiré [...] il y a plein de chose qui peuvent avoir l’air déplacé à cause du sujet. Tous les annonceurs au niveau du voyage sont déplacé, les croisières sont arrêtés explique Benoît Tremblay.

Une télécommande et une télévision

La publicité à la télévision

Photo : getty images/istockphoto / fuzznails

Cette suspension se répercute en autre sur les médias qui voient leurs chiffres d’affaires fondre en raison des pertes de revenus publicitaires.

En ce temps de crise les agences doivent faire très attention aux images que l’on retrouve dans leurs publicités.

C’est sûr que quand on dit aux gens de se laver les mains cinq fois par jour et qu’on les voit se mettre les doigts dans la bouche, ça ne fonctionne pas souligne Benoît Tremblay.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !