•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les écrans sont-ils nocifs pour la santé de nos enfants?

Les matins d'ici

Avec Philippe Marcoux

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Les écrans sont-ils nocifs pour la santé de nos enfants?

Rattrapage du lundi 10 février 2020
Une jeune enfant assise sur un canapé en train de regarder l'écran d'une tablette électronique.

Les écrans prennent une place grandissante dans la vie des jeunes.

Photo : iStock

Le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux organise un forum d'experts à Québec, sur l'utilisation des écrans et la santé des jeunes.

On parle presque tous les jours des conséquences que peut avoir l’utilisation des écrans sur la santé des enfants

De nombreuses recherches ont démontré par exemple que cela peut modifier la structure du cerveau des enfants d’âge préscolaire.

Parmi les enjeux, il y a la question de l’utilisation problématique d’Internet chez les jeunes.

Philippe Marcoux a discuté de la situation avec Magali Dufour, professeure agrégée au département de psychologie de l’UQAM.

Pour 1 jeune sur 5, il pourrait y avoir des conséquences

Magali Dufour, professeure agrégée au département de psychologie de l’UQAM

Comme l'indique Magali Dufour, il ne s'agit pas de la majorité. Les cas extrêmes sont même minimes Car nous allons parler des cas les plus extrêmes, donc de la dépendance, on va cibler un tout petit pourcentage de la population aux alentours de 1,33% [...] il y a quand même un assez grand groupe, qui sont la majorité, pour lequel pour l'instant on n’observe pas de conséquence.

On pourrait penser que l'âge pourrait est un facteur déterminant, mais Magali Dufour affirme que la science ne peut pas nous permettre de cibler une tranche d'âge plus à risque.

Magali Dufour.

La professeure Magali Dufour, de l’UQAM.

Photo : Radio-Canada / Janic Tremblay

Il faut aussi souligner que ce problème est quand même récent dans notre société. L'arrivée des écrans dans les familles c'est 2007-2008 [...] on a très peu d'étude, très peu de regards critiques pour pouvoir dire qu'il y a des effets et qu'ils sont à long terme souligne Magali Dufour.

Certaines études soulignent que ce n'est pas le temps passé devant les écrans qui importe, mais ce qu'on y fait. Il y a une étude toute récente qui semble démontrée une différence si nous sommes actif sur les écrans, comme les réseaux sociaux si vous créez du contenu, versus lorsque nous sommes passif devant les écrans. La passivité serait peut-être plus dommageable et augmenterait plus la détresse ou l'humeur dépressive affirme Magali Dufour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !