•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les différents types de gras et la diète cétogène

Les matins d'ici

Avec Philippe Marcoux

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Les différents types de gras et la diète cétogène

Rattrapage du mardi 16 juin 2020
Les bons gras au coeur de la diète méditerranéenne

Les bons gras au coeur de la diète méditerranéenne

Photo : iStock

Parlons des gras! Est-ce qu'il faut vraiment limiter les gras ou les privilégier? Voici quelques conseils de Rana Daoud, nutritionniste.

Pendant des années nous avions été informés que la réduction de l'apport en gras peut contribuer à une meilleure santé cardiovasculaire et peut nous aider à maintenir un poids sain.

Aujourd'hui, on entend parler de la diète cétogène. Plusieurs personnes l'ont essayé et témoignent de ses effets drastiques sur la gestion du poids.

Les gras sont importants pour notre santé :

  • sources d'énergie;
  • thermorégulation;
  • aident à l'absorption de certains vitamines et minéraux;
  • enrobent les neurones.

Cela dit, une surconsommation de gras peut avoir des effets néfastes pour la santé, surtout quand il s'agit de mauvais gras, comme les gras saturés et trans.

Il est recommandé de privilégier les aliments qui contiennent surtout des bons gras, ce qui permet de diminuer les risques de maladies du cœur, de maladies inflammatoires, etc.

Selon les lignes directrices canadiennes, l’apport suggéré en gras est de 20 à 35 % de l’apport calorique total.

La différence entre les bons gras et les mauvais gras

Ce que l’on appelle fréquemment les « bons gras », sont les gras insaturés (AGPI et AGMI), on les retrouve dans les aliments suivants :

  • noix;
  • graines;
  • avocats;
  • poissons : surtout les poissons gras;
  • huiles végétales;
  • margarine molle.

Ce que l’on appelle fréquemment les « mauvais gras », ce sont les gras saturés et gras trans, puisqu’ils sont reconnus pour augmenter le mauvais cholestérol sanguin (le LDL-C).

  • Les gras trans ont été développés par l'industrie alimentaire pour mieux préserver les aliments. Ils sont maintenant bannis au Canada depuis quelques années.
  • Les gras saturés, quant à eux, proviennent majoritairement des produits animaux (la viande, le poulet, le porc, etc.).
  • Les produits laitiers constituent en effet la principale source des gras saturés de notre alimentation.

L'Organisation mondiale de la santé recommande de garder l'apport quotidien en gras saturés inférieur à 10 % de l'apport énergétique totale.

Une femme devant un micro dans un studio

Rana Daoud, nutritionniste

Photo : Radio-Canada / Guillaume Charbonneau

Qu'en est-il de la diète cétogène?

Le régime cétogène est un régime riche en lipides qui a grandi en popularité depuis quelques années pour la perte de poids.

Ce régime existe toutefois depuis le début des années 1900, où il était uniquement utilisé pour le traitement et la gestion des crises d’épilepsie chez les enfants et il est encore utilisé à cette fin à ce jour.

Selon la diète cétogène, la répartition des macronutriments est la suivante :

  • plus 70 % l'apport calorique total en gras;
  • 20 % en protéines;
  • moins de 10 % en glucides (20 à 50 g par jour). D'habitude, l'apport en glucides recommandé est entre 45-60 % de l'apport total quotidien.

Il est important de consommer au moins 130 g de glucides par jour pour soutenir le fonctionnement du cerveau et des muscles. Donc 20-50 g de glucides par jour est trop faible, ce qui explique la panoplie de symptômes néfastes durant les premières semaines : maux de tête, symptômes digestifs, etc.

De plus, certaines personnes qui suivent la diète cétogène choisissent souvent des aliments transformés et riches en gras saturés-trans, ce qui peut augmenter les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer : bacon, saucisses, etc.

Il n’existe pas encore d’études à long terme sur les effets de la diète cétogène. Par contre, il faut noter que plusieurs études ont démontré que le taux d’abandon de ce régime est très élevé, donc la perte de poids est souvent temporaire.

En tant que nutritionniste, Rana Daoud recommande aux clients des solutions plus modérées que la diète cétogène afin de maintenir un poids sain tout le long de leur vie, et non seulement pendant quelques mois ou années.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !