•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'alimentation des enfants atteints de TDAH

Les matins d'ici

Avec Philippe Marcoux

En semaine de 5 h 30 à 9 h

L'alimentation des enfants atteints de TDAH

Rattrapage du mardi 5 mai 2020
Une photo d'un jeune garçon posant son visage sur sa main.

Le TDAH est diagnostiqué chez plus de jeunes au Québec que partout ailleurs en Occident.

Photo : iStock

Le confinement est un grand défi pour les parents qui continuent de travailler et qui doivent simultanément prendre soin de leurs jeunes à temps plein. C'est d'autant plus exigeant lorsque les enfants ont des besoins particuliers, s'ils sont atteints de TDAH ou d'autisme, par exemple.

Lors de sa chronique La santé en question, la nutritionniste Rana Daoud parle du lien qui existe entre le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité, ou TDAH, et l'alimentation.

Le TDAH touche jusqu'à 12 % des enfants d'âge scolaire. Les symptômes semblent persister pour presque 60 % de cette population jusqu'à l'âge adulte .

La prise en charge du TDAH doit être multidisciplinaire pour aider ces jeunes à vivre avec les symptômes et même à s'épanouir à long terme : pédiatre, ergothérapeute, pharmacien, psychologue, kinésiologue et nutritionniste, peuvent être appelés à contribuer.

Une femme devant un micro dans un studio

Rana Daoud, nutritionniste

Photo : Radio-Canada / Guillaume Charbonneau

Le TDAH et l'alimentation s'influencent mutuellement. Saviez-vous qu'une alimentation moins équilibrée peut avoir une influence négative sur le comportement?

Le plus grand défi, du point de vue nutritionnel, est le manque d'appétit causé par les médicaments. Si l'apport énergétique et nutritif est insuffisant, on peut remarquer un retard de croissance et de développement cognitif chez le jeune.

Il faut donc se servir de beaucoup de créativité pour enrichir leur alimentation et insérer le plus de calories saines possible, tout en accommodant les préférences du jeune et la routine familiale.

Comment adapter l'alimentation des jeunes souffrant de TDAH?

  • S'assurer de consommer des repas réguliers : 3 repas et 2-3 collations.
  • L'effet du médicament de TDAH sur l'appétit se produit après 30 minutes, donc s'assurer de le prendre juste avant le déjeuner.
  • Garder une ambiance plaisante durant le repas. Si votre enfant a besoin de se lever durant le repas, lui donner la chance de manger debout tout en lui réservant sa place à la table.
  • Limiter les sucres raffinés, les aliments transformés et les colorants le plus possible : plus d'études sont nécessaires pour confirmer l'impact sur le TDAH, mais celui sur la santé est validé.
  • Intégrer suffisamment d'aliments riches en oméga-3 semble avoir un effet bénéfique.
  • Enrichir les repas et collations pour augmenter l'apport calorique.
  • Certaines recherches suggèrent d'adopter une alimentation sans gluten, mais pour le moment plus de recherches sont nécessaires afin de conclure sur la question. Il faut faire attention aux déficiences potentielles si cette diète n'est pas bien planifiée.
  • Garder une bonne hygiène de sommeil malgré le manque de routine durant le confinement.
  • Planifier des activités physiques régulières pour permettre aux jeunes de sortir leur énergie.

Pour conclure, chaque jeune est unique. En tant que parent, il faut s'adapter graduellement aux besoins spécifiques de notre jeune et ne pas se culpabiliser dans le processus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !