•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien comprendre les maladies cardiovasculaires

Les matins d'ici

Avec Philippe Marcoux

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Bien comprendre les maladies cardiovasculaires

Rattrapage du mardi 18 février 2020
Illustration d'un homme victime d'une crise cardiaque.

Chaque année, pas moins de 70 000 Canadiens subissent une crise cardiaque.

Photo : iStock / wildpixel

Saviez-vous que les maladies du cœur sont la deuxième cause de mortalité après le cancer au Canada? C'est le sujet de la chronique La santé en question avec notre kinésiologue, Stéphan Ouimette.

Les maladies du coeur sont également l’une des principales causes d’hospitalisation. Les hommes sont 2 fois plus susceptibles que les femmes de subir un problème cardiaque.

Même si le nombre de personnes atteintes de maladies cardiaques augmente constamment, le nombre de décès associé diminue.

Par contre, puisque davantage de personnes vivent avec un problème cardiaque, le tout a un impact sur notre système de santé

un homme parle au micro d'un studio de radio.

Stéphan Ouimette, kinésiologue

Photo : Radio-Canada / Nathalie Bastien

Stéphan Ouimette a décrit les quatre types de maladies cardiaques.

D’abord, l’insuffisance cardiaque. Ce qui signifie que votre coeur est affaibli ou a subi des lésions. C’est à ce moment où l’on installera un pacemaker pour régulariser le tout.

Il y a ensuite les cardiopathies structurelles. Il s’agit de problèmes mécaniques où nous allons retrouver des anomalies au niveau de la structure du coeur.

On retrouve également des problèmes que l’on nomme « électrique ». On va développer de l’arythmie, de la tachycardie ou de la bradycardie. Tout ça fera en sorte que les fréquences et rythmes cardiaques seront irréguliers.

Finalement, les problèmes les plus communs sont les coronaropathies et maladies vasculaires. Il est question de l'hypertension artérielle, ou la fameuse haute pression. C’est lorsque les besoins d’oxygène du muscle cardiaque ne sont pas comblés.

Facteurs de risques :

  • Hérédité
  • Hypertension artérielle
  • Hypercholestérolémie
  • Mauvais profil lipidique
  • Diabète
  • Tabac
  • Stress
  • Sédentarité
Une femme en train de faire de courir, s'arrête pour prendre son poux avec une bouteille d'eau jaune à la main.

Même les jeunes femmes présentent des risques de maladie cardiaque, préviennent des médecins.

Photo : iStock

L’activité physique à elle seule aura un effet remarquable sur ces facteurs.

Il est préférable de combiner le tout avec une meilleure alimentation et une meilleure gestion de stress.

Si jamais vous développez une maladie cardiaque, voici comment réagir.

Vous devez absolument avoir un bon diagnostic.

Comprendre l’importance de l’encadrement professionnel (cardiologue, médecin, infirmière, nutritionniste, psychologue et kinésiologue).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !