•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cours de musculation 101

Les matins d'ici

Avec Philippe Marcoux

En semaine de 5 h 30 à 9 h

Cours de musculation 101

Rattrapage du mardi 10 décembre 2019
Une femme fait des pompes dans une salle d'entraînement physique.

Les muscles humains conservent une forme de mémoire grâce aux noyaux dans les fibres musculaires.

Photo : iStock

Après les douleurs articulaires, voici quelques conseils de notre kinésiologue, Stéphan Ouimette, si nous souffrons de douleurs musculaires.

La masse musculaire, c'est entre 40 et 50 % du poids corporel. Par contre, tous les muscles n'ont pas le même type de fonction et on doit les séparer dans différents groupes.

Toutefois, comme l'affirme Stéphan Ouimette, les muscles ont tous des caractéristiques qui se ressemblent.

Les blessures

Il y a les fameux spasmes (crampes) qui sont habituellement de courte durée. Il s’agit d’une contraction involontaire du muscle.

On peut également souffrir de courbature, qui est une réaction inflammatoire à des microlésions cellulaires occasionnées par un effort musculaire hors de l’ordinaire.

Si jamais vous avez surutilisé un certain muscle, vous pouvez avoir une contracture, aussi appelé un « noeud ». C’est une tension musculaire localisée, qui ne veut pas lâcher.

Il y a également l’élongation musculaire, où, à l’inverse de la contracture, le muscle ne se relâche pas correctement, puisqu’il s’est trop étiré.

Par contre, lorsqu’un muscle essaie de se contracter et qu’il est forcé de s’étirer, occasionnant la déchirure de certaines fibres musculaires, vous souffrez d’un claquage musculaire.

La déchirure est certainement l’accident musculaire le plus grave, car il implique une rupture totale du muscle.

Il existe également plusieurs types de maladies. Les maladies neuromusculaires sont un groupe de maladies qui affaiblissent les muscles du corps.

Les causes, les symptômes, la gravité et l’évolution de ces maladies varient grandement selon l’âge et le diagnostic.

Certaines se manifestent dès la naissance, d’autres se développent avec le temps.

un homme parle au micro d'un studio de radio.

Stéphan Ouimette, kinésiologue

Photo : Radio-Canada / Nathalie Bastien

Quoi faire?

Stéphan Ouimette suggère de faire de la musculation 2 à 3 jours par semaine et d’effectuer une séance de musculation avant l'exercice cardio.

Si jamais vous désirez perdre du poids et éliminer de la graisse, priorisez la musculation au lieu du cardio.

Il est important de ne pas effectuer des mouvements rapides et brusques. Le mouvement doit être effectué lentement et l'on doit arrêter au début et à la fin de chaque répétition. Essayez de répéter exactement le même mouvement.

Pour diminuer le risque de blessure, il faut non seulement entraîner le système musculaire à soutenir l’effort, mais il est aussi important de travailler la coordination et d’intégrer des exercices d’étirement.

L’amélioration de la santé cardiovasculaire et pulmonaire est primordiale pour améliorer l’alimentation en oxygène et en nutriment des muscles.

Sur le bord d'une fenêtre de salle de sports, un homme roule sur un cylindre sur un tapis d'entraînement.

Un automassage avec un rouleau musculaire après l'entraînement contribue à diminuer les courbatures.

Photo : iStock

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !