Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Philippe Marcoux
Audio fil du mardi 15 octobre 2019

La marche : une activité physique simple et efficace

Publié le

Des aînés qui marchent.
Des aînés qui marchent.   Photo : Shutterstock

Elle nécessite peu de matériel et nous pouvons la pratiquer peu importe notre forme physique. Elle permet d'ajuster facilement l'effort selon notre âge, notre état de santé ou nos objectifs. Notre kinésiologue en résidence, Stéphan Ouimette, nous décrit les bienfaits de la marche.

La marche est le meilleur remède pour l’homme

Hippocrate

Cette phrase prononcée par le père de la médecine il y a près de 2500 ans continue de nos jours à s’avérer d’une vérité incontestable.

La marche est l’activité physique la plus naturelle pour l’être humain, et ce tout au long de son existence.

Les avancés scientifiques ont longtemps cherché à nous proposer une multitude d’actions pour améliorer ou maintenir notre forme physique ou mentale, mais aucune ne réussit à influencer notre santé sur autant de différentes sphères.

Les effets sur le système cardiovasculaire et pulmonaire sont très bien documentés. Et la sollicitation du système musculaire de façon soutenue permet une amélioration de l’endurance des muscles locomoteurs.

La marche augmente la circulation sanguine vers les articulations provoquant ainsi une meilleure lubrification de l’articulation.

Effets psychologiques

Une marche de 30 minutes d’intensité moyenne, 5 fois par semaine, diminuerait l’apparition de :

  • la dépression de 47 %,
  • l’anxiété de 48 %,
  • l’alzheimer de 50 %

    *C'est le meilleur remède contre la fatigue et le stress

C'est une façon simple de pouvoir adhérer à une activité que le corps va percevoir comme étant facile et l'on va toujours miser sur la récurrence, souligne Stéphan Ouimette.

un homme parle au micro d'un studio de radio.
Stéphan Ouimette, kinésiologue Photo : Radio-Canada/Nathalie Bastien

Chargement en cours