Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Philippe Marcoux
Audio fil du mardi 5 février 2019

La relation entre l'alimentation et l'activité physique

Publié le

Le kinésiologue Stéphan Ouimette en entrevue à la radio.
Le kinésiologue pour Myokin santé-services de kinésiologie, Stéphan Ouimette.   Photo : Radio-Canada / Nathalie Bastien

Le kinésiologue Stéphan Ouimette nous explique les différents bienfaits des exercices de hautes et de basses intensités et la relation entre l'alimentation et l'activité physique.

Selon la tendance actuelle, explique Stéphan Ouimette, les gens font de l'exercice seulement pour bruler les calories déjà accumulées plutôt que de nourrir le corps afin de lui permettre de faire plus d'exercices.

D'après lui, pour bouger plus, il faut du carburant. Mieux se nourrir permet de faire davantage d'activités physiques, conclut le kinésiologue.

Il recommande de balancer les exercices de hautes et de basses intensités.

Plus l'intensité est grande, moins on va avoir faim après l'exercice.

Stéphan Ouimette, kinésiologue

« Plus l'intensité est basse, plus le corps va utiliser les lipides », ajoute-t-il. Le corps s'habituera donc à brûler les lipides et à travailler plus fort.

Chargement en cours