Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Doucet
Audio fil du lundi 20 août 2018

Seringues souillées à Moncton : toujours pas de solution

Publié le

Des seringues laissé à l'abandon
Des seringues souillées retrouvées au centre-ville de Moncton   Photo : facebook : Denise Melanie Ouellette

Le problème de seringues souillées persiste au centre-ville de Moncton, en dépit des mesures adoptées pour tenter d'y mettre fin. La semaine dernière seulement, l'organisme Needle Dogs en a trouvé près de 200 jetées un peu partout au centre-ville.

Des aiguilles utilisées, Needle Dogs en trouve tous les jours.

Il y a des endroits où on en retrouve beaucoup, près de la rue Saint-Georges, partout au centre-ville de Moncton et même à Riverview. Tous les jours, on se rend dans les endroits à risque pour en ramasser, près des garderies et des écoles par exemple, affirme Denise Ouellette du groupe Needle Dogs.

C'est un problème qui existe depuis plusieurs années et les élus de Moncton n'ont toujours pas trouvé de solution durable.

La Ville de Moncton dit qu'elle ramasse des aiguilles 24 heures par jour. Pourtant quand on les contacte, parce qu'on nous demande de ne pas les ramasser nous même, il n'y avait personne ou bien il fallait attendre une heure, mais on n'attend pas une heure quand c'est près des enfants.

Denise Ouellette, groupe Needle Dogs
Une aiguille trouvée dans une rue de Moncton
Une aiguille trouvée dans une rue de Moncton   Photo : facebook : Denise Melanie Ouellette

Le mois dernier, la Ville de Moncton a annoncé la coupe d'arbres au parc du Sommet adjacent au Centre culturel Aberdeen, un lieu fréquenté par des toxicomanes qui laissent fréquemment des seringues souillées au sol, près d'une garderie.

Denise Ouellette du groupe Needle Dogs ne croit pas que c'est en coupant des arbres devant le centre Aberdeen qu'on va régler le problème.

On va juste régler le problème dans un petit coin, on va juste transporter le problème ailleurs, dans d'autres coins. On en trouve partout, pas seulement sous les arbres, on en retrouve sur la rue. On aimerait que la Ville nous aide à ramasser les aiguilles sur leur terrain, les parcs et les rues. À ce moment-là, nous, on pourrait aider les particuliers qui en retrouvent dans leur cour.

Une scène de résidus de toxicomanie à Moncton
Les déchets laissés par des toxicomanes à Moncton Photo : Associated Press/facebook : Denise Melanie Ouellette

Denise Ouellette et son groupe fait de l'éducation auprès de la population, mais pour ce groupe de bénévoles, la solution durable au problème de seringues souillées passe par un meilleur encadrement des toxicomanes.

On ne peut pas régler le problème de toxicomanie à Moncton. On aimerait qu'il y ait un endroit pour que les toxicomanes puissent consommer, un endroit où ils peuvent échanger leurs aiguilles aussi.

Denise Ouellette, groupe Needle Dogs

Le groupe SIDA Moncton offre des seringues propres aux toxicomanes et la Ville de Moncton a installé des boîtes pour jeter les seringues utilisées. Malgré ces initiatives, les bénévoles de Needle Dogs continuent de faire leur collecte quotidienne de seringues dans tous les recoins de la ville.

Chargement en cours