•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tarifs sur le whisky américain: la distillerie Fils du Roy est inquiète

Le réveil / Nouveau-Brunswick

Avec Michel Doucet

Cette émission n'est plus à l'antenne.

Tarifs sur le whisky américain: la distillerie Fils du Roy est inquiète

Audio fil du mercredi 4 juillet 2018
Des barils de whisky de la distillerie Fils du Roy.

La distillerie Fils du Roy craint que l'imposition de tarifs douanier de 10 % sur le whisky américain au Canada nuise en fin de compte aux producteurs canadiens.

Photo : Distillerie Fils du Roy

Les tarifs imposés par le Canada sur les importations de whisky américain risquent d'entraîner des conséquences sur les distilleries canadiennes, selon le producteur Fils du Roy, au Nouveau-Brunswick.

Des tarifs douaniers de 10 % sont entrés en vigueur le 1er juillet sur divers produits américains, dont le whisky. Il s’agit d’une réplique du Canada aux tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium canadiens imposés par les États-Unis.

Les producteurs de whisky canadiens ont d’abord des raisons de craindre un manque de barils, selon Sébastien Roy, copropriétaire de la distillerie acadienne Fils du Roy.

« Le gros producteur de barils, c’est les États-Unis, explique Sébastien Roy. Par la loi aux États-Unis, les barils doivent être neufs lorsqu’ils sont utilisés pour faire vieillir cette appellation américaine, le bourbon. Mais si le bourbon est moins vendu aux États-Unis ou à l’extérieur, le whisky reste dans les barils. Donc, les barils ne sont pas disponibles. Ça crée une rareté au niveau des barils et ça fait augmenter leur prix. »

Je pense que ce dont les Canadiens ont le plus peur, ils ont peur de [représailles] des Américains qui taxeraient le whisky canadien. Ça, ça pourrait faire vraiment mal.

Sébastien Roy, distillerie Fils du Roy

Sébastien Roy doute que l’imposition du tarif sur les importations de whisky américain au Canada augmente le prix de ces produits, parce que l’administration Trump vient de diminuer la taxe imposée aux distilleries américaines.

« C’était 13,50 $ le gallon d’alcool, et maintenant c’est 2,70 $ le gallon. [...] Donc, les distilleries américaines sont beaucoup moins taxées, sont capables de prendre des coups comme les tarifs », estime Sébastien Roy.

Le Canada a pris la direction opposée, ajoute-t-il, en augmentant la taxe d’accise de 2 % l’an dernier. Il est ainsi plus difficile pour les producteurs canadiens de diminuer le prix de leurs produits exportés, contrairement aux producteurs américains.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca