Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Doucet
Audio fil du mercredi 6 juin 2018

55 000 $ offerts à l’École Donat-Robichaud pour l’amour de la lecture

Publié le

Des enfants sont rassemblés devant un livre
L'École Donat-Robichaud cherche à aménager une salle entièrement consacrée à la lecture.   Photo : iStock / monkeybusinessimages

L'École Donat-Robichaud, à Cap-Pelé, au Nouveau-Brunswick, reçoit 55 000 $ d'une fondation pour garnir les rayons de sa bibliothèque.

L’argent provient de la Fondation Indigo pour l’amour de la lecture, qui appuie des bibliothèques scolaires au Canada.

En regardant de plus près la date de parution de nos livres, on a vite remarqué que c’était le temps d’avoir du renouveau et justement faire un cadeau aux élèves, le cadeau de la lecture, et de se procurer d’autres livres. Avec un financement de 55 000 $, ça donne un grand coup de main.

Jolyn Thériault, directeur de l'École Donat-Robichaud

Donat-Robichaud est la seule école francophone au Nouveau-Brunswick qui reçoit l’appui de cette fondation cette année.

Une « bouquinière » pour inviter la communauté à la lecture

L’école déploie beaucoup d’efforts pour développer chez les élèves le goût de la lecture, ajoute Jolyn Thériault. Le personnel travaille sur un projet de bouquinière. Ce nom fait allusion aux bouquins et aux boucanières de la région.

« On veut offrir une salle de lecture de rêve aux élèves, explique Jolyn Thériault. On veut aussi leur faire le cadeau de la beauté. Notre présente bibliothèque va être réaménagée dans un autre local plus grand, et l’endroit actuel où est notre bibliothèque va être justement une salle de lecture de rêve. »

La nouvelle salle comprendra un ameublement varié et très confortable, indique M. Thériault. L’atmosphère sera reposante et incitera petits et grands à s’installer pour faire de la lecture.

« L’idée, c’est que les jeunes vont à la bibliothèque choisir des livres. À la bibliothèque, les jeunes peuvent aussi faire des recherches, faire des travaux. Mais la bouquinière sera uniquement et spécifiquement pour la lecture. On veut également l’ouvrir à la communauté en soirée, surtout pendant les périodes estivales », précise Jolyn Thériault.

Le projet de bouquinière est évalué à 130 000 $ sur trois ans. En tenant compte des fonds offerts par la Fondation Indigo, qui ne peuvent être entièrement consacrés à la bouquinière, il reste environ 110 000 $ à recueillir dans la communauté.

Chargement en cours