Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Michel Doucet
Audio fil du lundi 29 avril 2019

Fin douce-amère de l'aventure de Jacques Comeau à La Voix

Publié le

Jacques Comeau sur scène, chante et joue de la guitare
Jacques Comeau s'est fait remarquer sans s'y attendre à l'émission La Voix.   Photo : Gracieuseté de Jacques Comeau

L'aventure de Jacques Comeau à l'émission La Voix sur TVA s'est terminée à l'étape des demi-finales dimanche soir.

Jacques s’est incliné devant l’auteur-compositeur-interprète montréalais Colin Moore, qui a remporté 72 % des votes du public. C’est donc ce dernier qui représentera l’équipe du coach Éric Lapointe à la grande finale.

Peu de temps après l’annonce de son élimination, les commentaires exprimant de la frustration se sont multipliés sur sa page Facebook. Il semble que bien des Néo-Brunswickois n'aient pas pu voter en raison de difficultés techniques.

Jacques, ton monde a essayé de te supporter, rien qui marchait nulle part, impossible de voter pour 90 % du monde, c’est pas juste, écrivait Gabby Gabriel Breau. J’ai composé au moins 30 fois chaque avec le téléphone-maison et mon cellulaire, mais pas été capable de voter une fois, écrivait quand elle Rachel Clément Guignard.

Jacques Comeau s'est dit peiné de cette situation, lundi matin, en entrevue au Réveil Nouveau-Brunswick..

Ce n’est pas le fait de ne pas poursuivre l’aventure qui m’attriste, c’est le fait que je me questionne à savoir si le résultat est juste, a-t-il expliqué.

Un problème récurrent

Au Nouveau-Brunswick les problèmes ne semblent pas dater d’hier. Déjà en 2012, certains clients du fournisseur Rogers ne pouvaient pas voter parce que le service 1-900 n’était pas offert. La situation s’est produite de nouveau lors de la participation de Travis Cormier à la finale de La Voix en 2016.

Malheureusement ça place le système dans le doute, poursuit Jacques Comeau, en ajoutant qu’il avait entendu dire que des gens du Québec avaient également eu de la difficulté à voter.

Une expérience mémorable malgré tout

De nature optimiste, Jacques Comeau préfère retenir la grande chance qu’il a eue de vivre cette aventure. Il s'était d'abord rendu à Montréal pour accompagner sa fille aux auditions de La Voix, et non en tant que concurrent. C’est l’équipe de production qui l’avait poussé à auditionner.

Jamais je n’aurais pu imaginer serrer la main de avec Jean-Pierre Ferland, Isabelle Boulay, chanter avec Francis Cabrel, me lier d’amitié avec Éric Lapointe. Je suis privilégié d’avoir ces contacts-là et d’avoir pu vivre ces moments-là, raconte-t-il.

Chargement en cours